Brexit : Hollande accepte finalement de laisser le temps à May de «préparer» la négociation

© Stéphane de Sakutin

Le président français, qui avait appelé la Grande-Bretagne à entamer au plus vite les négociations pour sortir de l'Union européenne après la victoire du Brexit le 23 juin, a finalement accepté de lui laisser plus de temps pour préparer son avenir.

François Hollande, qui s'est exprimé le 21 juillet lors d'une conférence de presse aux côtés du nouveau Premier ministre britannique Theresa May, a estimé qu'il fallait respecter le résultat du référendum : «Le Royaume-Uni a décidé de sortir de l'Union européenne. C'est son choix, c'est sa responsabilité, et nous respectons cette décision.» 

Theresa May a pour sa part indiqué que le message du vote en faveur du Brexit était clair et qu’il fallait désormais «contrôler la circulation des individus».

Le président français a souligné que «le point le plus crucial» pour le Royaume-Uni serait «un choix : rester dans le marché intérieur et assumer la libre-circulation ou avoir un autre statut».

Lire aussi : Le Brexit, suicide ou renaissance de la gauche ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales