Après le Brexit, la France et l'Allemagne se préparent à «renforcer l'Europe de la Défense»

© Stéphane de Sakutin Source: AFP

Faisant écho à l’annonce par l’Allemagne de nouveaux «quartiers généraux militaires» européens, François Hollande a annoncé le 13 juillet qu'une proposition pour «renforcer l'Europe de la Défense» allait être présentée à l'initiative de la France.

«Nos amis Allemands y sont prêts. Nous pourrons donc porter ensemble cette initiative», a déclaré le président français dans un discours au ministère de la Défense. Il s'agira notamment de «faciliter les engagements de l'Union européenne à l'extérieur de ses frontières et de renforcer la sécurité chez nos partenaires et nos voisins», a-t-il précisé.

Plus tôt dans la journée, la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, a indiqué que le départ de la Grande-Bretagne, qui a selon elle «paralysé l’Union européenne sur les questions de politique étrangère et de sécurité», allait permettre à Bruxelles «d'avancer sur ces questions».

Au cours d'une conférence de presse dans laquelle elle présentait la politique de sécurité de l'Allemagne, elle a évoqué la création de «quartiers généraux militaires et civils» européens, d’où les missions de l’UE pourraient être déployées, ainsi que la constitution d’une force médicale propre à l’Union.

Elle a indiqué que la France et l’Allemagne entameraient des discussions avec les autres pays européens au sujet d’un projet, à long terme, d’une Union de défense et de sécurité commune.

La Russie en ligne de mire ?

Durant son allocution, Ursula von der Leyden a accusé la Russie de menacer et de «remettre ouvertement en question l’état de la paix européenne».

«Sans un changement fondamental de politique, la Russie constituera un défi à la sécurité de notre continent dans un futur proche», a déclaré la ministre allemande.

Lire aussi : «L'OTAN est le plus grand saboteur de la paix en Europe»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales