Paris disposera bientôt d’un nouveau centre religieux et culturel russe

Le projet du centre religieux et culturel russe à Paris © http://www.wilmotte.com
Le projet du centre religieux et culturel russe à Paris

La cérémonie de la pose de la première pierre du centre religieux et culturel russe à Paris vient de se terminer dans le 7ème arrondissement, à quelques pas de la tour Eiffel, en bordure des berges de la Seine et non loin du pont Alexandre III.

Le complexe sera construit sur un terrain de 4 200 m2 qui appartenait auparavant à Météo France. Le centre religieux et culturel russe comprendra une église orthodoxe, un séminaire, une bibliothèque, plusieurs salles polyvalentes, des logements pour les séminaristes et un jardin. Les travaux seront principalement financés par la  et l'Eglise orthodoxe russe.

Le projet du centre religieux et culturel russe à Paris © http://www.wilmotte.com/
Le projet du centre religieux et culturel russe à Paris

Le 17 janvier 2014, le chef de l’intendance du Kremlin, Vladimir Kojine, avait présenté, dans la résidence de l’ambassadeur de Russie en , le projet final de ce centre religieux et culturel. Il avait aussi annoncé la signature d’un accord entre la Russie et le groupe français Bouygues pour le démarrage de la construction de ce centre.

L’ensemble architectural, créé par l'architecte français Jean-Michel Wilmotte, satisfait pleinement les exigences de la législation française et les normes d'urbanisme. Le 24 décembre 2013, la Russie avait reçu l'autorisation du préfet de , Jean Daubigny, pour construire le centre.

«Il fallait concevoir des immeubles du XXIème siècle tout en respectant la tradition orthodoxe et le paysage urbain, car il s’agit d’un endroit clé de Paris : les quais de Seine, la proximité du palais de l’Alma classé par l’UNESCO et de la Tour Eiffel», a souligné l’auteur du projet, Jean-Michel Wilmotte.

Le projet du centre religieux et culturel russe à Paris © http://www.wilmotte.com/
Le projet du centre religieux et culturel russe à Paris

L’histoire de ce projet s’étale sur plusieurs années. Lors de sa visite en France à l’automne 2007, le Patriarche de l’Eglise orthodoxe russe d’alors, Alexis II, avait souhaité construire une nouvelle église orthodoxe à Paris, et le président français  s’était déclaré prêt à soutenir cette initiative.

En 2010, la Russie a acheté un terrain de 4 245 m² à l'angle du quai Branly et de l'avenue Rapp, dans le 7ème arrondissement de Paris, qui abritait le siège de Météo France.

Le projet initial créé par l’architecte espagnol, Manuel Nunez Yanowsky, avait été rejeté en 2012 par les autorités françaises, le maire de Paris Bertrand Delanoë critiquant l’esthétique de l’ensemble. «Sans remettre en cause le principe de cet édifice ni la place d’une architecture contemporaine inventive et respectueuse du patrimoine de Paris, le projet tel qu’il a été déposé ne saurait convenir», avait expliqué le maire de Paris. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales