Des sondages commandés par la région sur l'image d'Estrosi : le député Castener demande des comptes

Christian Estrosi, le maire de Nice Source: Reuters
Christian Estrosi, le maire de Nice

Mediapart révèle que le député-maire de Forcalquier, Christophe Castener, a demandé des comptes au maire de Nice, Christian Estrosi, au sujet d'un sondage sur la politique régionale et sur son image payé par la région Paca.

«Après trois mois aux responsabilités, Christian Estrosi a principalement fait de la communication et très peu d’actions [...] Ça suffit! Le temps de la communication est terminé. Il est temps de se mettre au travail !», a déclaré l'élu socialiste dans un communiqué.

Il réagissait aux révélations du site d'information Mediapart, qui a révélé le 27 février que le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA) avait commandé un sondage intitulé Baromètre d’opinion des habitants de la région PACA.

Un chapitre sur l'image de Christian Estrosi

L'un des huit chapitres des conclusions de ce sondage concerne l'image de Christian Estrosi et un autre celle des autres élus. Les chapitres restant portent sur la perception du territoire, sur l’action et les projets du conseil régional, sur l’information et l’actualité dans la région, rapporte Nice matin.

«La première exigence qui découle de mon retrait pour battre le Front national en favorisant l’élection de Christian Estrosi, c’est la transparence. Je demande solennellement à Christian Estrosi de rendre public ce sondage, d’en communiquer le coût et de s’engager à ne plus utiliser l’argent public de la région pour en financer de nouveaux. Le souvenir des sondages aventureux de son mentor Nicolas Sarkozy devrait favoriser son engagement», a précisé Christophe Castener.

L'entourage du maire de Nice s'est défendu que ce sondage contenait beaucoup de questions et qu'il avait été commandé par la majorité précédente .

Lire aussi : Non invitée à la radio, la tête de liste PS en Paca saisit le CSA pour «manipulation médiatique»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales