Une bande d’amis trouve un cadavre en arrivant dans une maison louée via Airbnb près de Paris

Une bande d’amis trouve un cadavre en arrivant dans une maison louée via Airbnb près de Paris © Alexei Dityakin Source: Reuters

Quelques amis, qui avaient loué une maison dans la banlieue de Paris, ne s’attendaient pas à ce que leur réservation pour une soirée du weekend se transforme en scène de crime après qu'ils ont découvert le cadavre d’une femme dans le jardin.

La jolie maison, qu’ils avaient louée grâce au très populaire site de réservation Airbnb se trouve à Palaiseau (Essonne), à 17 kilomètres au sud de Paris. Lorsque le groupe est arrivé sur place, où les amis avaient dans l’idée d’organiser une soirée, il a rapidement fait cette découverte macabre sous des branchages. Le corps était en état de décomposition avancée.

«Son corps se trouvait en contrebas de la propriété, qui débouche sur un bois avec une pente très abrupte», a indiqué une source judiciaire, citée par l’AFP.

La femme décédée, dont l’identité demeure inconnue, a été trouvée dans l'après-midi, «recroquevillée dans un endroit qui avait été creusé, la tête contre le sol, recouverte de branchages et entourée de rondins de bois», selon la source. La victime était habillée mais sans chaussures. Elle avait aussi une «bague avec une grosse pierre».

La source a ajouté qu’il était difficile de définir les causes de la mort, vu l’état de décomposition avancée du corps. Le parquet d’Evry a indiqué qu’aucune arme n’a été retrouvée à proximité, sur le lieu de ce qui est qualifié d'«acte criminel». La police judiciaire est chargée de l’enquête.

Le site Airbnb s’est récemment retrouvé sous le feu des critiques en raison de la souplesse excessive de ses normes. En novembre, un homme est décédé après avoir été frappé par une branche d’arbre alors qu’il essayait de se balancer au bout d’une corde dans une propriété louée sur Airbnb à Austin, Texas. L’homme est décédé des complications d’importants dommages cérébraux.

«Rien n’est fait spécifiquement pour s’assurer que les hôtes se conforment aux règles de sécurité, c’est en particulier un problème pour les propriétés arrivant sur ce site, les clients étant un peu les cobayes de leur sécurité», a fait savoir le fils de la victime.

De son côté, Airbnb n'a fait que présenter ses condoléances à la famille de la victime, famille qui n’a entrepris aucune action en justice contre la société.

Lire aussi : Airbnb repense ses mesures de sécurité après le «viol» d'un ado par son hôte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»