Le corse fait son entrée dans Google traduction ... avec tout de même quelques coquilles

Le corse fait son entrée dans Google traduction ... avec tout de même quelques coquilles© AFP Source: AFP
Suivez RT France surTelegram

Le géant d’internet a décidé d’intégrer plusieurs langues dans son outil de traduction : le corse, le luxembourgeois mais aussi le samoan, l’hawaïen ou le gaélique écossais. Mais le succès n'est pas toujours au rendez-vous.

Dans son communiqué, Google précise que «pour déterminer le lancement d’une nouvelle langue, nous observons beaucoup de critères : tout d’abord, il doit s’agir d’une langue écrite. Ensuite, il est nécessaire de trouver en ligne de nombreuses traductions dans la langue en question. A partir de là, nous utilisons une combinaison de machine learning, de contenus sous licence et le recours à la communauté de Google Traduction».

La directrice de la communication et des relations presse de Google France se dit très sensible à l’ajout du corse : «Mes racines étant aussi du côté de l’Ile de Beauté, j’ai été naturellement très sensible à l’ajout du corse que j’ai bien sûr soutenu activement. Les technologies du numérique représentent un formidable outil pour préserver et valoriser les cultures locales. Dans un monde globalisé, internet favorise le sentiment d’appartenance à une communauté et nous sommes heureux d’y contribuer en ajoutant le corse à Google Traduction».

Après une telle reconnaissance de la langue corse, cela pourrait donner l'envie à d'autres régions très attachées à leur langue, comme la Bretagne ou l’Alsace, de prendre le même chemin.

L’outil Google Traduction comprend donc à présent 103 langues au total, dont les dernières sont : le corse, le luxembourgeois, l’amharique, le frison, le kirghize, l’hawaïen, le kurde (kurmanji), le samoan, le gaélique écossais, le shona, le sindhi, le pachtou et le xhosa.

Le corse fait son entrée dans Google traduction ... avec tout de même quelques coquilles© capture d'écran google traduction

Lost in translation : des traductions français-corse un brin ... étranges

Tout cela est certes bien beau, mais force est de constater que les traductions ne sont pas toujours vraiment au point. Et les internautes n'ont pas tardé à s'en rendre compte, amusés. Ainsi, dans l'image ci-dessous, dur d'imaginer que la traduction est véridique :

 

D'autres font remarquer qu'au niveau du vocabulaire, il manque peut-être quelques ajustements : 

Et parfois, c'est carrément du grand n'importe quoi : 

Le fait est que la plate-forme google traduction permet à chacun de proposer sa propre traduction et ainsi, modifier celles déjà en ligne, comme le montre cet exemple : 

Le corse fait son entrée dans Google traduction ... avec tout de même quelques coquilles© google traduction
exemple de modification

Ainsi, on peut y ajouter un peu tout et n'importe quoi. Il suffit que la proposition de traduction soit validée par inattention ou délibérément et elle pourra apparaître à la prochaine demande de traduction : 

Le corse fait son entrée dans Google traduction ... avec tout de même quelques coquilles© google traduction
exemple

Lire aussi : La Corse vers la voie de l'indépendance ?

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix