Licencié pour une affiche de Dieudonné, un éducateur normand saisit la justice

La pose de cette affiche n'a pas fait rigoler la supérieure de l'employé, visiblement taquin© Capture d'écran du site dieudosphere.com
La pose de cette affiche n'a pas fait rigoler la supérieure de l'employé, visiblement taquin

«Faute grave !», comme le dit l’humoriste… Et la supérieure de cet ancien employé de la maison des jeunes de Trouville-sur-Mer, qui a reçu sa lettre de licenciement après avoir fait la promotion du dernier one man show de l’humoriste.

Après 20 ans de services, Eric Rebut, professeur de boxe thaï et chargé du secteur adolescent de la maison des jeunes de Trouville-sur-Mer, en Normandie, a été remercié à la fin de l’année 2015.

Le motif ? Il avait placardé l’affiche «Dieudonné en paix», du dernier spectacle de l’humoriste français : une faute grave, selon la présidente de l’établissement.

Si l’avocat de l'ancien éducateur estime, comme le quotidien Ouest France le relate, que le motif réel du licenciement serait peut-être plutôt à chercher du côté des problèmes financiers de la maison des jeunes, la présidente de l'établissement, Brigitte Poitreau, insiste : «On ne l’a absolument pas licencié pour motif économique !».

Lire aussi : Dieudonné condamné à deux mois de prison ferme en Belgique pour antisémitisme

De son côté, Eric Rebut, contestant la décision de sa supérieure, a décidé de saisir le tribunal des prud’hommes de Lisieux. Une audience de conciliation entre les deux parties est prévue le 11 février.

Aller plus loin : Dieudonné en appelle à la «liberté d’expression» dans sa procédure à la Cour des droits de l'Homme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales