Après les récents affrontements, retour sur les derniers incidents survenus en Corse en 2015

Le drapeau de la Corse© Wikipédia
Le drapeau de la Corse

Des incidents ont éclaté à Ajaccio, en Corse, entre forces de l'ordre et manifestants mécontents après que deux pompiers aient été blessés dans un guet-apens jeudi soir. Retour sur une année sous tension sur l'Île de Beauté.

24-26 décembre 2015


Une équipe de pompiers appelée dans le quartier des Jardins de l’Empereur à Ajaccio est pris dans un «guet-apens». Deux secouristes sont blessés. Des manifestations de mécontentement sont organisées dont deux dans les quartiers populaires de Saint-Jean. Une salle de prière musulmane est saccagée.

24-25 octobre 2015
Près de vingt personnes cagoulées incendient deux agences bancaires de Furiani en Haute-Corse à la sortie du stade à l'issue de la défaite entre Bastia et le Paris Saint Germain (2-0) en Ligue 1. Une quinzaine de policiers sont également blessés. «Armés de fusées et pétards agricoles, (les supporters) n'ont pas hésité à tirer directement sur les forces mobiles», déclare alors le syndicat policier SGP-FO.

25 septembre 2015
Un rassemblement de jeunes nationalistes dégénèrent près de la préfecture de Haute-Corse à Bastia, rapporte l'Afp. Des policiers et des jeunes nationalistes corses s'affrontent. Deux policiers et un journaliste de France 3 Corse sont blessés. Ils s'étaient rassemblés pour réclamer l'amnistie des prisonniers politiques corses et le rapprochement de Paul-André Contadini, un militant en grève de la faim à la maison d'arrêt de Fresnes (Val-de-Marne).

20 avril 2015
Un rassemblement d'agriculteurs devant la préfecture de Haute-Corse afin de s'opposer au régime d'aides d'Etat en vigueur tourne à l'affrontement avec les forces de l'ordre. Des gaz lacrymogènes des policiers répondent aux jets de pierre jetés par les manifestants. Quatre jeunes sont interpellés alors qu'ils s'étaient introduit dans la cour de la préfecture.

4 mars 2015
Une centaine de jeunes ont affronté un barrage de gardes mobiles protégeant la sous-préfecture à Corte en Haute-Corse, selon des informations de France 3 Corse. Les manifestants ont lancé des pierres et des pétards sur les forces de l'ordre avant d'enflammé des pneus et d'envoyer des cocktails Molotov en directions des gendarmes. Les forces de l'ordre ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes. Un rassemblement à l'appel de l'organisation Ghjuventu Indipendantista (Jeunesse indépendantiste) pour dénoncer «les discriminations faites au peuple corse» avait alors dégénéré. Il était organisé après l'affaire de la Bandera, l'interdiction du drapeau corse au cours au cours d'un match de football entre Nice et Bastia en octobre 2014 avait mis le feu au poudre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales