Appel aux selfies bleu blanc rouge : une «récupération politique» des attentats de Paris ?

Appel aux selfies bleu blanc rouge : une «récupération politique» des attentats de Paris ?© Charles Platiau Source: Reuters
La tour Eiffel illuminée aux couleurs du drapeau français, après les attentats de Paris

C’est en tout cas l’avis de certains internautes face à l’appel, lancé par le gouvernement français, à rendre hommage aux victimes des attentats de Paris en postant des selfies sur internet, proposition qui n’a pas mis tout le monde d’accord.

En ce jour d’hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre, le gouvernement français a appelé à diverses actions, demandant aux citoyens de «mettre un drapeau français à leur fenêtre», mais également de «faire un selfie ou une photo en bleu blanc rouge» à publier sur Twitter sous le hashtag #FiersDeLaFrance ou à «mettre en photo de profil».

Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’initiative a fait parler d’elle, mais pas toujours dans le bon sens. Si certains Français ont répondu présents, d'autres internautes ont dénoncé une récupération politique.

Certains messages postés sur Twitter ont joué la carte de l'humour et de l'ironie, soulignant le caractère absurde de l'appel du gouvernement, et le tournant en dérision.

Enfin, de nombreuses critiques ont considéré l'initiative de l'Elysée comme franchement «indécente», et manquant de respect aux victimes des terroristes.

En dépit des critiques, d'autres citoyens français ont malgré tout utilisé le hashtag #FiersDeLaFrance proposé par le gouvernement pour rendre hommage aux victimes des tueries du 13 novembre, et parfois de manière originale.

Deux semaines après les attentats de Paris, le gouvernement de la France rend un hommage officiel aux Invalides, où plus de 2 000 personnes sont attendues pour assister au discours du président François Hollande. Certains proches de victimes avaient cependant appelé à boycotter cette cérémonie.

En savoir plus : Attentats de Paris : des familles de victimes appellent à boycotter l'hommage officiel

Le 13 novembre, 130 personnes ont perdu la vie et 350 supplémentaires ont été blessées dans des attentats revendiqués par le groupe djihadiste Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»