Attentat de l'Hyper cacher : le terme «folie» utilisé par Emmanuel Macron passe mal à droite

Attentat de l'Hyper cacher : le terme «folie» utilisé par Emmanuel Macron passe mal à droite© JACQUES DEMARTHON / POOL / AFP
Façade de l'Hyper casher lors d'une commémoration le 9 janvier 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le tweet d'hommage aux victimes de l'attentat de l'Hyper casher publié sur Twitter par Emmanuel Macron a suscité lde vives critiques de personnalités politiques de droite. Ils reprochent notamment au chef de l'Etat d'avoir usé le terme «folie».

Le président s'est attiré les foudres de plusieurs responsables de droite  à l'occasion de la commémoration de l'attentat de l'Hyper cacher, perpétré en 2015 par un terroriste ayant prêté allégeance à l'Etat islamique et visant la communauté juive. 

«Le 9 janvier 2015, au nom de la folie, un terroriste islamiste assassine Philippe, Yohan, Yoav et François-Michel. Nous ne les oublierons jamais. L’héroïsme de nos forces de sécurité et de secours, le courage de Lassana, non plus», a écrit le président sur son compte Twitter.

Le terrorisme islamiste n’est pas un acte de folie, mais l’expression barbare et assumée d’une idéologie totalitaire que le pouvoir macroniste est incapable de combattre 

L'usage par le chef de l'Etat du terme «folie» a notamment suscité son lot de réactions, ses détracteurs y voyant une minimisation du phénomène islamiste. «Monsieur le Président, la folie a un nom : l’islamisme. Combattre cette idéologie de mort c’est déjà oser la nommer», a écrit le président du parti Les Républicains Eric Ciotti. 

Marine Le Pen y est elle aussi allée de son commentaire, expliquant que le« terrorisme islamiste n’est pas un acte de folie, mais l’expression barbare et assumée d’une idéologie totalitaire». Elle a accusé au passage la macronie d'être «incapable de combattre» ce phénomène. 

«Non, Amedy Coulibaly n'a pas commis ses crimes atroces "au nom de la folie" mais parce qu'il était un terroriste islamiste et antisémite ! La folie c'est d'avoir capitulé même dans les mots», a abondé l'eurodéputé Gilbert Collard, président d'honneur de Reconquête. 

Eric Zemmour a quant à lui déclaré que c'est «au cri d’Allah Akbar que ces Français ont été tués». «Cette barbarie contre des Français juifs n’est pas le fait d’illuminés, mais de terroristes islamiques guidés par leur credo meurtrier. Fermer les yeux là-dessus, c’est renoncer à les combattre», a-t-il ajouté. 

Le 8 janvier 2015, le djihadiste, Amedy Coulibaly, natif du département de l'Essonne, a assassiné une policière municipale à Montrouge au lendemain de l'attentat de Charlie Hebdo.

24h plus tard, il avait pris d'assaut le magasin Hyper cacher situé à la porte de Vincennes dans le 20e arrondissement de Paris, tuant quatre otages, tous de confession juive. Il a par la suite été abattu par la Brigade de recherche et d'intervention de la police nationale et du Raid. Radicalisé, le terroriste avait agi au nom de l'Etat islamique. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix