France-Maroc : pas de transports en commun à Nantes après 21h30 par crainte d'incidents

France-Maroc : pas de transports en commun à Nantes après 21h30 par crainte d'incidents© JEAN-SEBASTIEN EVRARD Source: AFP
Un tramway à Nantes en 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'entreprise en charge des transports collectifs nantais a annoncé qu'elle suspendrait le service plus tôt qu'à l'accoutumée lors de la soirée opposant la France au Maroc en demi-finale du Mondial de football, par mesure de sécurité.

Les spectateurs nantais qui regarderont le match France-Maroc le 14 décembre à l'extérieur de leur domicile devront marcher. Comme le rapporte notamment France 3, les tramways et les bus ne circuleront plus dans le centre-ville de la métropole le 14 décembre à partir de 21h30.

Cette décision a été annoncée le 12 décembre par la Semitan – en charge de l'organisation des transports à Nantes – suite à une demande des syndicats de conducteurs, plus précisément après «un coup de gueule de la CFDT» selon 20 Minutes, dans le cadre de la mise en place d'un «dispositif match». 

«Dans les faits, ce dispositif réservé aux manifestations fait suite aux préoccupations de certains conducteurs, inquiets d'assurer leur sécurité et celle de leurs passagers en cas de foules en centre-ville», souligne France 3. La CFDT aurait justifié ses craintes «au vu des incidents qui se sont passés sur le réseau à la suite des derniers matchs», selon 20 Minutes, et aurait rappelé à l'employeur que des supporters avaient fêté la victoire des Bleus et du Maroc, le 10 décembre, en montant sur un bus.

Dans la capitale, près de 2 000 policiers et gendarmes – contre 1 200 le soir des quarts de finale – devraient être mobilisés, selon le Parisien, alors que les autorités s’attendent à devoir gérer une foule plus nombreuse. Selon le parquet de Paris, 91 personnes ont été interpellées dans la soirée du 10 décembre, après de violents affrontements sur les Champs-Elysées impliquant certains supporters du Maroc. Des milliers de personnes s'étaient rassemblées sur la célèbre avenue parisienne pour célébrer la qualification historique de leur équipe nationale en demi-finales de la Coupe du Monde de football. Des débordements avaient déjà eu lieu dans plusieurs villes françaises, dont Nice, mais également dans d'autres villes européennes dont Bruxelles, lors de précédentes victoires du Maroc.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix