En Autriche, la France vend l’un de ses trésors immobiliers au Qatar

Le palais Clam-Gallas à Vienne© Wikipédia
Le palais Clam-Gallas à Vienne

Le palais Clam-Gallas, acheté par la France à Vienne en 1951 et qui hébergeait l’Institut français d’Autriche a été vendu pour environ 30 millions d'euros au Qatar. Le pays multiplie les acquisitions en lien avec la France.

C’est un palais néoclassique splendide, niché dans un parc de plus de quatre hectares en plein cœur de Vienne. Construit en 1834, ce palais avait été acquis par la France en 1951, et abritait depuis plus de 30 ans l’Institut français d’Autriche. Il vient d’être vendu au Qatar.

Le palais Clam-Gallas, aurait été vendu plus de 30 millions d’euros, même si ce montant n’a pas été confirmé par l’ambassade de France, qui n’a pas souhaité commenter la transaction. Cette vente, annoncée depuis un an, avait été justifiée par la France par les «coûts d’entretien» importants de ce palais qui constitue «une charge fixe trop lourde pour la France».

Malgré tout, cette vente devrait faire des remous. Déjà l’an passé, la communauté française d’Autriche avait dénoncé une «atteinte» à un symbole de la présence française dans le pays. Une pétition avait même rassemblé plus de 5000 signatures. Le réalisateur autrichien Michael Haneke s’était publiquement prononcé contre cette vente au Qatar.

Un sénateur socialiste, Richard Yung, avait même interpellé Laurent Fabius, arguant que ce palais était la «vitrine» de la France en Autriche. Ce n’est pas la première fois que la Qatar, partenaire majeur de la France, achète des biens français. L’Hôtel Martinez, à Cannes, a par exemple été racheté par un investisseur du Qatar, tout comme de nombreux bâtiments dans la capitale.

Plusieurs sociétés du CAC 40 ont aussi le Qatar parmi leurs actionnaires. C’est par exemple de cas de Lagardère, propriété à 12,8 du fonds souverain qatarien, qui possède aussi 7,5% d’EADS ou 5,6% de Vinci. Le Qatar est aussi propriétaire, en France, du club de football du Paris Saint-Germain. 

En savoir plus : Corrèze : Hollande aurait appelé le Qatar pour sauver son fief électoral du chômage

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales