Evaluation forcée des salariés : une technique illégale pour «remplacer les moins performants»

Evaluation forcée des salariés : une technique illégale pour «remplacer les moins performants»

Samuel Metias, fondateur de l'application Comeet, était sur le plateau du JT de RT France pour expliquer comment certaines entreprises s'organisaient pour dresser une liste de «collaborateurs peu performants».

Pour RT France, Samuel Metias, fondateur de l'application Comeet, est revenu sur l'évaluation forcée, pratique utilisée par certaines entreprises pour licencier en classant ses collaborateurs. «C'est une forme de renouvellement calculé, anticipé par les entreprises [...] Une pratique illégale en France mais pas dans d'autres pays», précise-t-il. L'évaluation forcée provoque d'après lui «des dégâts sur l'humain».

Lire aussi : Pour la CGT, les suppressions d'emplois chez Pimkie n'ont pas de motif économique (INTERVIEW)

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»