Evaluation forcée des salariés : une technique illégale pour «remplacer les moins performants»

Evaluation forcée des salariés : une technique illégale pour «remplacer les moins performants»

Samuel Metias, fondateur de l'application Comeet, était sur le plateau du JT de RT France pour expliquer comment certaines entreprises s'organisaient pour dresser une liste de «collaborateurs peu performants».

Pour RT France, Samuel Metias, fondateur de l'application Comeet, est revenu sur l'évaluation forcée, pratique utilisée par certaines entreprises pour licencier en classant ses collaborateurs. «C'est une forme de renouvellement calculé, anticipé par les entreprises [...] Une pratique illégale en France mais pas dans d'autres pays», précise-t-il. L'évaluation forcée provoque d'après lui «des dégâts sur l'humain».

Lire aussi : Pour la CGT, les suppressions d'emplois chez Pimkie n'ont pas de motif économique (INTERVIEW)

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.