Pour la CGT, les suppressions d'emplois chez Pimkie n'ont pas de motif économique (INTERVIEW)

Pour la CGT, les suppressions d'emplois chez Pimkie n'ont pas de motif économique (INTERVIEW)

Interrogée sur RT France sur le récent plan de départs volontaires proposé par Pimkie, la déléguée syndicale CGT de l'entreprise, Valérie Pringuez, a estimé que la suppression des 208 emplois ne se faisait pas sur la base de motif économique.

La déléguée syndicale CGT, Sylvie Pringuez, revient pour RT France sur le bras de fer qui oppose actuellement les syndicats et la direction chez Pimkie. Selon elle, la direction ne peut avancer des motifs économiques pour supprimer les 208 emplois en France.

Estimant que l’entreprise se retrouve désormais «fragilisée» face aux salariés, elle a annoncé que les syndicats entendaient poursuivre leurs revendications. Pour obtenir satisfaction, ces derniers tenteront le 9 mars prochain de convaincre le comité d’entreprise, chiffres à l’appui, de la bonne santé financière de l’enseigne vestimentaire appartenant au groupe Mulliez. 

Lire aussi : Licenciements chez Pimkie : les syndicats s'opposent à la rupture conventionnelle collective

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.