L'UE va cibler l'or dans ses prochaines sanctions anti-russes

- Avec AFP

L'UE va cibler l'or dans ses prochaines sanctions anti-russes© Thomas Coex Source: AFP
Lingots d'or (illustration).
Suivez RT France surTelegram

L’Union européenne s’apprête à mettre sous sanctions les exportations d’or russe, dont le Royaume-Uni est le premier acheteur. Les Vingt-Sept doivent aussi s’accorder sur une tranche d’aide militaire à l'Ukraine de 500 millions d’euros.

L'Union européenne va viser les exportations d'or russe dans son prochain train de sanctions, comme l'avaient décidé les pays du G7 fin juin, a annoncé le 15 juillet à l'AFP le commissaire européen Maros Sefcovic, lors d'une réunion des ministres des Affaires européennes à Prague. Elle va aussi chercher «à fermer les échappatoires» pour ceux qui contournent les précédents trains de sanctions des Européens contre la Russie, selon le commissaire. «Dès que nous parviendrons à un accord au niveau des Etats membres, nous publierons» ces sanctions, ce qui permettra leur mise en œuvre, a-t-il précisé.

L'arrêt des achats d'or à la Russie fait partie des mesures que la Commission va soumettre aux Etats membres ce 15 juillet, d'après un haut fonctionnaire de l'UE cité par l'AFP. «Ce n'est pas une mesure symbolique car la Russie est un gros exportateur d'or. Cela permettra de couper un autre robinet de financement de la guerre de Poutine en Ukraine», a précisé cette source. Le plus gros acheteur d'or russe est le Royaume-Uni, avec 290 tonnes en 2020 pour un montant de 16,9 milliards de dollars, selon les indications des douanes russes. Le Royaume-Uni a quitté l'UE mais est membre du G7.

Ces nouvelles mesures seront discutées le 18 juillet par les ministres des Affaires étrangères de l'UE, mais aucune décision n'est attendue lors de cette réunion, car la proposition doit encore être étudiée par les Etats membres, a souligné un diplomate européen.

500 millions d'euros d'aide militaire à l'Ukraine

Les ministres de l'UE doivent en revanche donner un «accord politique» au déblocage d'une cinquième tranche de 500 millions d'euros de la Facilité Européenne pour la Paix pour financer les achats d'armements fournis à l'Ukraine, a-t-il annoncé. L'unanimité est requise pour le décaissement des fonds et plusieurs parlements nationaux doivent encore l'approuver, a-t-il expliqué. L'UE aura ainsi débloqué depuis le début du conflit 2,5 milliards d'euros sur les 5,7 milliards de dotation de cette facilité.

Les Etats-Unis ont déjà mis en œuvre fin juin l'embargo sur l'or nouvellement extrait en Russie, peu après le sommet des pays du G7 en Allemagne. L'or est «une source d'exportation majeure, ce qui privera la Russie de milliards de dollars», avait déclaré le président américain Joe Biden lors de ce sommet.

Les six trains de sanctions déjà adoptés par les Européens depuis le début de l'opération militaire russe en Ukraine fin février visent les secteurs économiques, notamment avec des embargos sur le charbon et l'essentiel du pétrole, ainsi que plus d'un millier de responsables et d'oligarques russes, frappés d'un gel de leurs avoirs dans l'UE.

Mi-avril, le président russe Vladimir Poutine avait estimé que la «blitzkrieg économique» menée par les Occidentaux depuis le lancement de l'offensive russe en Ukraine avait échoué et s'était retournée contre eux. Trois mois plus tard, il mettait en garde ces pays contre les conséquences potentiellement «catastrophiques» que leurs sanctions anti-russes pouvaient avoir sur le marché énergétique.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix