Le baril de pétrole brut américain à plus de 110 dollars, au plus haut depuis 2013

- Avec AFP

Le baril de pétrole brut américain à plus de 110 dollars, au plus haut depuis 2013© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP Source: AFP
Raffinerie à Richmond en Californie (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le prix du baril de pétrole de WTI américain a dépassé mercredi les 110 dollars, un record depuis 2013. Les investisseurs redoute que le conflit russo-ukrainien nuise à l'approvisionnement de cette matière première cruciale.

Vers 7h30 GMT, le West Texas intermediate (WTI) référence du brut nord-américain a atteint 110,18 dollars le baril, quelques heures après que le Brent eut également dépassé le seuil des 110 dollars, un record depuis 2013. Le Brent est monté jusqu'à 111,78 dollars le baril. 

Le conflit en Ukraine a conduit l'Union européenne et les Etats-Unis en tête à imposer de fortes sanctions à Moscou, alimentant les craintes de voir les exportations russes interrompues. La Russie est le deuxième plus grand exportateur de pétrole brut au monde. 

«Les problèmes de la chaîne d'approvisionnement et les pressions inflationnistes restent la première préoccupation de nombreux investisseurs dans le monde», a expliqué Andy McCormick, analyste cité par l’AFP. 

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a cependant annoncé mardi que ses pays membres allaient libérer 60 millions de barils de pétrole tirés de leurs réserves d'urgence pour stabiliser le marché. 

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, a précisé que sur ce total, 30 millions seraient débloqués par les Etats-Unis. 

Le conflit russo-ukrainien intervient au moment où les prix du brut étaient déjà en train de s'envoler en raison de l'insuffisance de l'offre et d'une forte reprise de la demande dans le monde provoquée par la levée, dans de nombreux pays, des restrictions sanitaires imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus. 

Une réunion de l'Opep+, à laquelle participera la Russie, doit se tenir ce 2 mars. Malgré la flambée des cours, les analystes tablent sur une reconduction de la prudente stratégie du cartel composé des treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), menés par Ryad, et de leurs dix alliés conduits par Moscou.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix