Airbus-Boeing : Washington lève ses sanctions commerciales, mais seulement pour le Royaume-Uni

- Avec Reuters

Airbus-Boeing : Washington lève ses sanctions commerciales, mais seulement pour le Royaume-Uni© Daniel Leal-Olivas/Pool Source: Reuters
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, (à gauche), goûte le whisky de la distillerie Diageo's Roseisle près d'Elgin, en Ecosse, en Grande-Bretagne, le 7 novembre 2019 illustration).

Les Etats-Unis ont annoncé la levée pour quatre mois des sanctions douanières qui frappaient Londres dans le cadre du conflit commercial entre les Etats-Unis et l’Union européenne.

Dans une déclaration conjointe, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont annoncé le 4 mars une suspension pour quatre mois des droits de douanes punitifs imposés aux produits britanniques tels que le whisky écossais, en lien avec le différend entre l’avionneur européen Airbus et son rival américain Boeing.

L'administration américaine sous l'ancien président Donald Trump avait imposé des droits de douane sur le whisky, des biens alimentaires et des vins et spiritueux de l'Union européenne qui ont fortement ébranlé les filières industrielles et agricoles européennes.

La bataille tarifaire s'élevant à plusieurs milliards de dollars entre les Etats-Unis, l'Union européenne et la Grande-Bretagne est liée à une dispute de longue date sur les subventions de l'Etat aux constructeurs aéronautiques Airbus et Boeing. La Grande-Bretagne est partie au différend en tant qu'ancien membre de l'UE et fabricant de composants clés d'Airbus.

«Cela laissera le temps de se concentrer sur la négociation d'un règlement équilibré des différends et de commencer à s'attaquer sérieusement aux défis posés par les nouveaux venus sur le marché de l'aviation civile provenant d'économies non marchandes, comme la Chine», ajoute la déclaration des deux pays mentionnée par l’agence Reuters.

«Une nouvelle fantastique»

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a pour sa part salué «une nouvelle fantastique» sur son compte twitter officiel et a ajouté : «Des distillateurs de whisky écossais aux fabricants de Stilton [fromage], la décision des Etats-Unis […] profitera aux entreprises de tout le Royaume-Uni.

Cette trêve tarifaire est distincte des discussions actuelles plus larges entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni sur un accord commercial. Interrogée le jour même sur la possibilité que ce moratoire sur les droits de douanes liés au conflit entre l’Europe et les Etats-Unis s’étende aux Etats membres de l’UE, Jen Psaki a seulement répondu qu’elle n’avait «aucune perspective» à annoncer à ce sujet.

Mais en France, le 5 mars, lendemain de l'annonce de l’accord entre Londres et Washington, le ministre délégué au Commerce extérieur, Franck Riester, s’est dit sur Sud Radio, «relativement optimiste» quant à une suspension des taxes douanières américaines sur les vins européens dans le cadre du contentieux Airbus/Boeing.

Paris «relativement optimiste»

Le ministre a semblé croire à une solution identique pour l’Europe qui permettrait une «suspension pendant X mois des taxes sur les vins et spiritueux et sur l'aéronautique ».

En 2020, le commerce de marchandises entre les Etats-Unis et l’UE a présenté un volume d’échanges d’un montant de 658 milliards de dollars (en forte baisse par rapport à 2019 avec 851 milliards de dollars) ce qui n’a pas empêché l’Europe de défendre son excédent commercial de plus de 182 milliards de dollars, dont 57 au bénéfice de l’Allemagne, même si ce dernier montant s’est réduit de 10 milliards.

Fort excédent commercial pour Bruxelles 

En 2020 les exportations françaises vers les Etats-Unis ont baissé de plus de 25% et ne représentent plus qu’un excédent de 15 milliards ; c’est deux fois plus que le Royaume-Uni à 8 milliards de dollars, en nette progression néanmoins, par rapport à 2019.

Airbus et son concurrent américain Boeing, et à travers eux l'Union européenne et les Etats-Unis, s'affrontent depuis octobre 2004 devant l'OMC sur les aides publiques versées aux deux groupes, jugées illégales. Les Etats-Unis ont été autorisés en octobre 2019 à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars (6,8 milliards d'euros) de biens et services européens importés chaque année, à hauteur de 25% pour les vins et spiritueux, et de 15% pour les avions Airbus.

L'OMC a ensuite autorisé l'UE à surtaxer l'équivalent de quatre milliards de dollars d'exportations venant des Etats-Unis. 

L'administration Biden a annoncé le 11 février le maintien pour le moment des taxes supplémentaires sur certains produits européens entrées en vigueur le 12 janvier dernier, à quelques jours de la fin du mandat de Donald Trump.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»