Airbus vs Boeing : l’OMC autorise l’UE à surtaxer 4 milliards de dollars d’exportations américaines

- Avec Reuters

Arnd Wiegmann Source: Reuters
Un Airbus A220 (arrière-plan) et un Boeing 777-300ER de Swiss Airlines, le 16 octobre 2019 sur le tarmac de l'aéroport de Zurich en Suisse (illustration).

Un jugement en faveur de Bruxelles a été rendu par l’Organisation mondiale du commerce dans le conflit qui oppose les Etats-Unis et l’Union européenne au sujet de leurs subventions respectives à Airbus et Boeing.

L'Union européenne (UE) a finalement obtenu le droit d'imposer des droits de douane sur environ 4 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) de marchandises américaines, en compensation de subventions accordées au constructeur d'avions Boeing. Ce jugement a été rendu par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ce 13 octobre.

Retardé par la pandémie de Covid-19, il fait suite à une décision rendue par l'OMC l'année dernière, qui permettait à Washington d'imposer des droits de douane sur 7,5 milliards de dollars de marchandises en provenance de l'UE, également en raison de subventions, accordées cette fois par l’UE ou ses membres à Airbus.

Ensemble, les deux cas représentent le plus important différend commercial jamais arbitré par l’OMC. L'Etat de Washington a depuis décidé d'abroger les allégements fiscaux qui ont profité à Boeing, tandis qu'Airbus a annoncé qu'il augmenterait les remboursements de prêts pour l'avion A350 à la France et à l'Espagne afin de régler le problème.

La Commission européenne a déclaré à plusieurs reprises qu'elle préférait une solution négociée, mais qu’à défaut, elle mettrait en place elle aussi les droits de douane supplémentaires prévus par l’OMC. Elle a déjà dressé une longue liste de produits américains qu'elle pourrait cibler, comprenant notamment le vin, les spiritueux, les valises, les tracteurs, le poisson congelé et un vaste éventail de produits agricoles allant des oignons séchés aux cerises.

Des «sources européennes» citées par Reuters ont déclaré que l'UE pourrait en outre appliquer des droits de douane sur 4 milliards de dollars supplémentaires de produits américains au titre d’une affaire antérieure jugée à l'OMC, ce qui la mettrait à peu près sur un pied d’égalité dans les mesures de rétorsion douanière avec Washington.  

Le rebondissement que constitue la décision de l’OMC menace d'alimenter les tensions commerciales transatlantiques à seulement trois semaines de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre. Mais le jugement pourrait aussi contribuer à solder un contentieux juridique qui dure depuis 16 ans.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»