L’OMC donne tort à Trump dans sa guerre commerciale avec la Chine

L’OMC donne tort à Trump dans sa guerre commerciale avec la Chine Source: Reuters
Le président des Etats-Unis, Donald Trump, prend la parole sous le regard du directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, Roberto Azevedo, lors d'une conférence de presse au 50e Forum économique mondial (WEF) à Davos, en Suisse, le 22 janvier 2020 (illustration).

L’Organisation mondiale du commerce a donné tort aux Etats-Unis au bénéfice de la Chine dans la guerre commerciale qui les oppose mais Donald Trump a réduit l’organisation à l’impuissance en bloquant la nomination de ses juges.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a estimé que les Etats-Unis avaient enfreint les règles du commerce mondial en imposant des droits de douane de plusieurs milliards de dollars à un large éventail de produits importés de Chine.

L'administration Trump affirmait que ses droits de douanes imposés il y a deux ans sur plus de 200 milliards de dollars de produits chinois étaient justifiés parce que la Chine, selon elle, volait la propriété intellectuelle et obligeait les entreprises américaines à transférer de la technologie pour accéder aux marchés chinois.

Toutefois dans son rapport daté du 15 septembre, l’organisation juge que les Etats-Unis ont enfreint les règles du commerce car leurs droits de douane ne s'appliquent qu'à la Chine et sont supérieurs aux taux maximaux convenus par les Etats-Unis. Les membres de la commission estiment aussi que l’administration américaine n’a pas expliqué de manière adéquate pourquoi ses mesures constituent une exception justifiée.

Ce que l'administration Trump dit depuis quatre ans : l'OMC est complètement inadaptée pour mettre fin aux pratiques technologiques néfastes de la Chine

Ce rapport a provoqué la fureur de l’administration américaine, et son représentant au Commerce, Robert Lightizer, a estimé qu’il confirmait «ce que l'administration Trump dit depuis quatre ans : l'OMC est complètement inadaptée pour mettre fin aux pratiques technologiques néfastes de la Chine».

Il a en revanche satisfait le ministère chinois du Commerce qui a déclaré dans un communiqué que Pékin soutenait le système commercial multilatéral, respectait les règles et décisions de l'OMC, et espérait que Washington ferait de même.

Un jugement sans effet

La décision aura toutefois peu d'effet dans l’immédiat. En effet, les Etats-Unis devraient faire appel, ouvrant un vide juridique parce que Washington a déjà bloqué la nomination des juges à l'organe d'appel de l'OMC, ce qui l'empêche de convoquer le nombre minimum requis pour juger les différends.

Dans son rapport l’organisation se dit «très consciente du contexte plus large dans lequel le système de l'OMC fonctionne actuellement, qui reflète une série de tensions commerciales mondiales sans précédent». Elle recommande en outre aux Etats-Unis de mettre leurs mesures «en conformité avec leurs obligations». Elle ouvre toutefois la porte à une conciliation entre Pékin (qui a déposé plainte auprès de l’OMC) et Washington qui n’a pour le moment pas contesté auprès de l’organisation les mesures de rétorsion prises par la Chine.

Cité par l’agence Reuters, Margaret Cekuta, une ancienne directrice du bureau du représentant au commerce a estimé que ce rapport pourrait pousser Donald Trump à procéder au retrait des Etats-Unis de l’OMC contre laquelle il accumule les reproches depuis le début de son mandat. D’autant que le président des Etats-Unis semble très insatisfait des institutions multilatérales, ayant déjà quitté l’UNESCO, et envisageant de quitter l'Organisation mondiale de la santé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»