La Chine et les Etats-Unis «au bord d'une nouvelle Guerre froide», selon Pékin

- Avec AFP

La Chine et les Etats-Unis «au bord d'une nouvelle Guerre froide», selon Pékin© REUTERS/Leah Millis
Les relations entre Pékin et Washington se sont encore dégradées avec l'arrivée de Donald Trump au pouvoir.

Accusations et attaques sur fond de crise du Covid-19, guerre commerciale : les relations entre Pékin et Washington ne cessent de se dégrader, en particulier ces dernières semaines. La Chine y voit le spectre d'une «nouvelle Guerre froide».

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a estimé ce 24 mai en conférence de presse que la Chine et les Etats-Unis étaient «au bord d'une nouvelle Guerre froide», notamment en raison du regain de tensions autour de la pandémie de Covid-19.

«Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux Etats-Unis», a regretté devant la presse le chef de la diplomatie chinoise, qui a par ailleurs accusé des responsables politiques américains de vouloir «propager des rumeurs» afin de «stigmatiser la Chine».

«Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine», a poursuivi Wang Yi. Et de dresser un constat : «Certaines forces politiques américaines prennent en otage les relations entre la Chine et les Etats-Unis et poussent nos deux pays au bord d'une nouvelle Guerre froide.»

Aux Etats-Unis, pays le plus touché par le Covid-19 avec près de 100 000 décès, Donald Trump a régulièrement accusé ces dernières semaines les autorités chinoises d'avoir tardé à communiquer des données cruciales sur la gravité du virus. Dès lors, selon le locataire de la Maison Blanche, la propagation aurait pu être endiguée.

L'administration Trump a également estimé – sans fournir de preuve – que le Covid-19 aurait pu naître dans le laboratoire de haute sécurité de Wuhan, thèse pourtant démentie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pékin prêt à une coopération internationale dénuée d'ingérence

De son côté, Pékin réfute ces accusations. Le ministre chinois a souligné lors de sa conférence de presse que les autorités étaient prêtes à une coopération internationale visant à faire la lumière sur l'origine du virus. Wang Yi a néanmoins posé une condition : que cette coopération s'abstienne de toute «ingérence politique».

Les tensions entourant la propagation du virus parti de Wuhan, fin 2019, sont venues s'ajouter à la guerre commerciale lancée par l'administration Trump à base de surtaxes douanières.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»