L’administration Biden se prépare à taxer les importations d’aluminium en provenance de 18 pays

L’administration Biden se prépare à taxer les importations d’aluminium en provenance de 18 pays© MARK MAKELA Source: Reuters
Joe Biden, alors candidat démocrate à la présidentielle américaine, en visite dans une forge d'aluminium dans le Wisconsin le 21 septembre 2020 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une enquête sur les pratiques de dumping dans le commerce international d’aluminium ouverte sous Trump rebondit sous Biden par la mise en place de taxes sur l''importation. En Europe, elles menacent notamment l’Allemagne, la Grèce et l’Espagne.

Le département américain du Commerce a annoncé le 2 mars qu’il se préparait à infliger des taxes aux exportateurs de plaques d'aluminium de 18 pays, considérant qu'ils ont bénéficié de subventions et ont eu recours au dumping. La Commission internationale pour le commerce (ITC), un organisme étasunien indépendant, devra encore approuver cette décision avant le 15 avril.

Elle fait suite à une enquête ouverte sous la présidence de Donald Trump à la demande d'une dizaine de producteurs américains d'alliage d'aluminium qui jugent que ces importations leur portent préjudice. L'administration de Joe Biden estime que les importations en provenance d'Allemagne en particulier (287 millions de dollars en 2019) se sont faites avec des taux de dumping allant de 40 à 242%.

Même chose pour celles en provenance du Bahreïn, qui auraient profité de prix de vente inférieurs aux coûts de production locaux, et d'Inde, qui auraient été subventionnées à hauteur de 35 à 89%, selon l'enquête.

En octobre, l'administration Trump avait annoncé avoir déjà commencé à introduire des droits de douane préliminaires en lien avec l'enquête. Sont aussi concernés le Brésil, la Croatie, l'Egypte, la Grèce, l'Indonésie, Oman, la Roumanie, la Serbie, la Slovénie, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, l'Espagne, Taïwan et la Turquie.

La feuille d'aluminium en alliage ordinaire est un produit laminé plat dont les usages sont multiples : façades de bâtiments, carrosseries de camions, panneaux de signalisation, etc. Interrogé par Reuters sur les conséquences possibles de ces nouvelles taxes, Uday Patel, analyste principal de Wood Mackenzie, société internationale de conseil spécialisée dans l’énergie, qui observe une reprise des investissements dans la production nationale américaine de tôles d’aluminium : «La question clé est de savoir si l'augmentation intérieure de la production d'alliages communs est suffisante pour compenser la baisse potentielle des importations.»

Les droits viendront s'ajouter aux tarifs américains de 10% imposés sur la plupart des importations d'aluminium par l'administration Trump en vertu d'une loi sur la sécurité nationale. Le prix de l'aluminium aux Etats-Unis était la semaine dernière de 364 dollars la tonne, un pic depuis novembre 2019.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»