Vers la réouverture des concessions automobiles pour ne pas «fermer les hauts fourneaux» ?

Vers la réouverture des concessions automobiles pour ne pas «fermer les hauts fourneaux» ?© Boris Horvat Source: AFP
Un métallurgiste d'Arcelor Mittal photographié en 2013 dans l'un des deux fours de l'usine de Fos-sur-Mer près de la ville de Marseille, dans le sud de la France (illustration).

Rouvrir les concessions automobiles pour éviter de «contaminer» toute la filière ? C’est ce qu'a semblé justifier la ministre déléguée à l’Industrie, à quelques heures d’une importante réunion avec les représentants de l'industrie automobile.

La ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a jeté un pavé dans la mare en évoquant, à mots couverts, la réouverture totale des concessions automobiles dans le cadre du reconfinement, le 6 novembre sur le plateau de CNEWS.

«Nous réunissons aujourd’hui l’ensemble de la filière de l'automobile, et nous avons une réunion spéciale avec les concessionnaires pour faire en sorte qu’ils continuent à travailler», venait-elle d’annoncer quand la journaliste Laurence Ferrari lui a demandé s’il était question de nouvelles mesures d’aide. 

La ministre a alors offert une explication semblant justifier la réouverture des concessions automobiles, en faisant le lien avec l’activité de la sidérurgie nationale : «Un truc tout simple. Un concessionnaire qui ferme, [...] ça veut dire que le producteur arrête de produire et [que] toute la filière est contaminée jusqu’aux hauts-fourneaux de Fos et de Dunkerque.»

Il n’est pas question de fermer les hauts fourneaux de Fos et de Dunkerque parce que les concessionnaires ne peuvent pas rendre les clés des voitures

Et d’ajouter : «Il n’est pas question de fermer les hauts fourneaux de Fos et de Dunkerque parce que les concessionnaires ne peuvent pas rendre les clés des voitures.»

En réalité, ils le peuvent comme beaucoup d’autres commerces autorisés à pratiquer le «cliquer et collecter», qui passe par des commandes préalables réalisées en ligne. Mais Luc Chatel, président de PFA, l’organisation de la filière automobile, a annoncé il y a quelques jours une chute des ventes de voitures neuves.

Quant aux véhicules d’occasion que les acheteurs ont en général envie de voir avant la transaction, Marc Bruschet, du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), expliquait la veille à l’AFP : «Les showrooms sont fermés ! Cela peut reprendre à la réouverture des concessions […] Cela dépendra du contexte sanitaire et du climat des concessions.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»