COVID 19 : l’OMC optimiste pour le commerce mondial en 2020 mais pessimiste pour 2021

- Avec AFP

COVID 19 : l’OMC optimiste pour le commerce mondial en 2020 mais pessimiste pour 2021© JASON REDMOND Source: Reuters
Porte-conteneurs à l'amarrage au port de Vancouver au Canada en juin 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Grâce au rebond post-confinement et aux exportations de matériel de protection antivirale, le commerce mondial devrait moins baisser en 2020 que l’OMC ne l’anticipait il y a six mois. Mais en 2021 la reprise pourrait être bien plus faible que prévu.

«Les bons résultats commerciaux en juin et juillet ont apporté quelques signes d'optimisme quant à la croissance globale du commerce en 2020», estime l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans un communiqué de presse daté du 6 octobre et publié sur son site.

L’OMC estime désormais qu’en 2020, les échanges commerciaux internationaux ne baisseront que 9,2% en volume. Il y a six mois, au plus fort de l’impact de l’épidémie en Europe et Amérique du Nord, elle prévoyait une chute de 12,9% selon le plus optimiste de ses scénarios.

Ce résultat meilleur que prévu est en partie lié au bond des échanges de biens liés au Covid-19. Ainsi, le commerce international de matériels de protection personnelle a bondi de 49% sur les six premiers mois de 2020 par rapport à la même période de 2019, pour un montant de 98 milliards de dollars dont 71 milliards de dollars pour les seuls masques de protection. La Chine à elle seule a exporté 43,8% de tous les équipements de protection personnelle sur cette période, selon l'organisation.

En revanche, pour 2021, l’OMC table sur un rebond de 7,2% là où elle imaginait presque 21,3% de hausse lors de ses prévisions du mois d'avril. L'OMC juge que «le rythme de l'expansion pourrait ralentir une fois que la demande aura été épuisée et que les stocks des entreprises auront été reconstitués».

Lors d’un point presse dont la substance est rapportée par l’AFP, Xiaozhun Yi, directeur général adjoint de l’organisation a estimé que ces derniers facteurs pourraient coûter jusqu'à 4 points de pourcentage à la croissance prévue du commerce de marchandises en 2021. A l'inverse, l'arrivée d'un vaccin l'année prochaine pourrait donner un coup de pouce de «jusqu'à 3 points de pourcentage» à la hausse des échanges de biens.

L’OMC a aussi mis en garde contre les risques à la baisse, notamment dans un contexte de résurgence du virus dans certaines régions qui pourrait forcer à prendre de nouvelles mesures de confinement néfastes pour l'économie. Enfin, l’organisation précise que ses estimations sont «sujettes à un degré d'incertitude inhabituellement élevé car elles dépendent de l'évolution de la pandémie et des réponses des gouvernements à celle-ci».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix