Macron veut relancer la réforme des retraites et repose la question du nombre d’années de cotisation

Macron veut relancer la réforme des retraites et repose la question du nombre d’années de cotisation Source: AFP
Le président de la République Emmanuel Macron dans les jardins du Palais de l'Elysée, le 29 juin 2020 (illustration).

Lors d’une interview accordée à dix journalistes de la presse régionale le président de la République a annoncé son intention de mener à terme son projet de réforme du système de retraites. La question de la durée de cotisation «demeure posée».

«J’ai parfois donné le sentiment de vouloir faire les réformes contre les gens», a concédé le président de la République lors d’une interview accordée à dix journalistes de la presse quotidienne régionale au Palais de l’Elysée, le jeudi 2 mai. Il n’a toutefois pas renoncé à imposer une réforme des retraites, jusqu’ici très contestée par les principales organisations syndicales et une large partie de la population, si l’on en croit les sondages.

Pour défendre ce projet le président de la République a avancé deux raisons : «La première, c’est ce qu’est le système universel de retraite [qui figure au cœur du projet présidentiel] est juste.» Il favoriserait «ce qu’on appelle la deuxième ligne, les livreurs, les caissières», et, selon le locataire de l’Elysée, «toute cette France-là est la France perdante du système de retraite actuel. C’est celle qui gagne dans le système de retraite universelle par points, celle des petites carrières et des carrières fracturées».

Emmanuel Macron a également défendu son projet de réforme au nom des «équilibres financiers», et a annoncé qu’il «demanderai[t] au gouvernement de réengager rapidement une concertation […] associant les partenaires sociaux dès l’été sur ce volet des équilibres financiers».

Lors de cette interview «décidée la veille au soir, de manière improvisée» selon le rédacteur en chef des journaux du groupe de presse régionale Ebra (Est-Bourgogne-Rhône-Alpes) intervenant sur RTL, le président français a répété qu’il «n’y aura[it] pas d’abandon d’une réforme des retraites», mais s’est dit «ouvert à ce qu’elle soit transformée».

Mais de quelle manière ? Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait surtout insisté sur le caractère universel de son projet de réforme par points où «1 euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé».

L'explication du «travailler et produire davantage» ?

En revanche, il avait exclu l’hypothèse d’un report de l’âge légal du départ à la retraite actuellement fixé dans la plupart des cas à 62 ans. Et c’est visiblement cet aspect du projet de réforme de retraites que le président entend modifier. L’allongement de la durée de cotisation, soutenu par le MEDEF et qui a pris diverses formes avec l’idée d’un âge pivot entraînant une décote du montant des pensions, a été âprement débattue. Et le président, tout en concédant que «cette réforme ne peut pas être reprise de manière inchangée à la sortie de crise», a réaffirmé que «la question du nombre d’années pendant lesquelles nous cotisons demeur[ait] posée».

Est-ce l’explication à la phrase demeurée mystérieuse lors de son allocution télévisée du 14 juin, où il avait estimé que «la seule réponse» à la crise provoquée par l’épidémie était de «travailler et de produire davantage» ? C’est l’avis de l’hebdomadaire Le Pointselon lequel «on a enfin le décryptage de ce que voulait dire Emmanuel Macron». Le journaliste économique Marc Vignaud y avance que «le président de la République pensait non pas à la durée hebdomadaire de travail, mais à sa réforme des retraites».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»