Sanofi offre 100 millions à l’hôpital public et aux Ephad et… quatre milliards à ses actionnaires

Sanofi offre 100 millions à l’hôpital public et aux Ephad et… quatre milliards à ses actionnaires Source: AFP
Logo du groupe pharmaceutique français Sanofi, sur les portes de son siège social à Paris (illustration).

Le géant pharmaceutique va consacrer 100 millions d'euros à la «solidarité nationale dans la lutte contre le Covid-19 ». C’est moins que les aides qu’il perçoit en crédit d’impôt recherche et 40 fois moins que ce qu’il versera à ses actionnaires.

L’humanité est malade, mais le groupe pharmaceutique français Sanofi se porte à merveille. Pour la 26e année consécutive, il va verser des dividendes en hausse à ses actionnaires. Son président, Olivier Bogillot, l’a annoncé lundi 20 avril dans une émission animée par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV en déclarant : «La distribution de dividende aura lieu […] Cela sera un peu supérieur à l’année dernière, un peu en dessous de quatre milliards.» Cette décision doit toutefois être approuvée par l’assemblée des actionnaires prévue pour le 28 avril prochain.

Une bonne nouvelle pour les petits porteurs, ainsi que pour le groupe l’Oréal, premier actionnaire (en dehors du flottant) de Sanofi qui, grâce à un dividende de 3,15 euros par action, devrait toucher près de 373 millions d’euros.   

Le versement des dividendes par Sanofi est au demeurant tout à fait conforme aux dispositions annoncées par le gouvernement pour soutenir l’économie en période de confinement. En effet, Sanofi n’a pas fait de demande de chômage partiel. Le groupe a d’ailleurs également annoncé une prime de 1 500 euros pour ses salariés en France.

Il lui reste encore assez d’argent pour consacrer 100 millions d’euros «à la solidarité nationale dans la lutte contre le Covid-19», suivant la formule employée sur son site de communication grand public, reprise sans guillemets par la plupart des médias français.  

«Il est de notre responsabilité d'agir pour faire face à l'épidémie et d'apporter nos moyens et notre expertise à l'effort national, aux côtés des professionnels de santé et des personnels soignants, dont l'engagement exige notre solidarité absolue», précise dans un communiqué l’actuel président de Sanofi France et ancien conseiller santé de Nicolas Sarkozy.

Sanofi consacrera dans un premier temps 50 millions d'euros pour mettre à disposition gratuitement des médicaments et réaliser en France des études cliniques destinées à accélérer la recherche d'un traitement efficace. Cette initiative s'ajoute au don de 100 millions de doses d'hydroxychloroquine annoncé le 10 avril.

Interviewé par RT France ce 21 avril sur les annonces de Sanofi, Fabien Gay, sénateur PCF et vice-président de la délégation sénatoriale aux entreprises, n’a pas manqué de souligner que le groupe pharmaceutique percevait chaque année 130 millions d’euros d’aides publiques sous forme de crédit d’impôt recherche. C'est 30 millions d’euros de plus que ce qu’il prévoit d’investir dans la «solidarité nationale».  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»