Covid-19 : le milliardaire Bernard Arnault renonce à une partie de son salaire

- Avec AFP

Covid-19 : le milliardaire Bernard Arnault renonce à une partie de son salaire© CHRISTIAN HARTMANN Source: Reuters
Bernard Arnault, le PDG du groupe LVMH (image d'illustration).

Bernard Arnault, PDG de LVMH, va renoncer à une partie de son salaire en raison de la crise liée au coronavirus. Une baisse de 30% du dividende au titre de l'exercice 2019 sera également proposée lors de la prochaine assemblée générale du groupe.

Le milliardaire Bernard Arnault, première fortune de France et troisième mondiale, «renonce» à sa rémunération pour les mois d'avril et mai 2020, «ainsi qu'à toute rémunération variable au titre de l'année 2020». Le montant de ce salaire brut variable ne sera fixé qu'au terme de l'exercice en cours, mais à titre de comparaison, celui qui sera soumis au vote des actionnaires en juin, au titre de 2019, s'élève à 2,2 millions d'euros.

Quatre autres dirigeants de LVMH – Antonio Belloni, Nicolas Bazire, Delphine Arnault et Antoine Arnault  – ont décidé eux aussi de «renoncer à leur rémunération pour les mois d'avril et mai 2020 ainsi qu'à toute rémunération variable au titre de l'année 2020» en raison de la crise, qui aura «un impact sur les ventes et résultats annuels», a prévenu le 16 avril le numéro un mondial du luxe.

LVMH a annoncé une baisse de 15% sur un an de ses ventes au premier trimestre, à 10,6 milliards d'euros. En données organiques, ce repli s'établit à 17%.

Dès fin mars, le groupe et ses 75 maisons (dont Louis Vuitton, Dior, Guerlain, Sephora, Dom Pérignon ou encore Bulgari) avaient indiqué tabler sur un recul de ses ventes compris entre -10% et -20% au premier trimestre.

«LVMH témoigne d'une bonne capacité de résistance dans un environnement économique perturbé par une grave crise sanitaire», fait savoir le groupe dans son communiqué. «Les fermetures de sites de production et de magasins dans la plupart des pays du monde pendant le premier semestre auront un impact sur les ventes et les résultats annuels, [qui] ne peut être précisément évalué à ce stade, sans connaître le calendrier de retour à la normale dans les différentes zones d'implantation», selon LVMH.

«On ne peut qu'espérer que la reprise se fasse graduellement à partir des mois de mai ou juin après un second trimestre qui devrait être encore très affecté par la crise, en particulier en Europe et aux Etats-Unis», prévient le groupe.

LVMH va également proposer, lors de l'assemblée générale des actionnaires du 30 juin, de réduire de 30% le dividende initialement proposé au titre de 2019, qui s'établirait ainsi à 4,80 euros.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»