Les Etats-Unis annoncent des taxes sur l'acier et l'aluminium du Brésil et de l'Argentine

- Avec AFP

Les Etats-Unis annoncent des taxes sur l'acier et l'aluminium du Brésil et de l'Argentine© Brendan Smialowski / AFP Source: AFP
Le président des Etats-Unis Donald Trump et son homologue brésilien, Jair Bolsonaro

Le président américain souhaite imposer des droits de douanes sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Brésil et de l'Argentine, jusqu'alors épargnés. Une réaction, selon Washington, à la dévaluation de leurs monnaies.

La guerre commerciale menée par Donald Trump contre le reste du monde vient de faire deux nouvelles victimes : le Brésil et l'Argentine. Le président américain a en effet annoncé que les Etats-Unis allaient imposer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium en provenance de ces deux pays.

Cette décision se veut une réponse aux politiques de dévaluation monétaire menées par Brasilia et Buenos Aires, dévaluation que Donald Trump a qualifié de «massive» et de «mauvaise» pour les agriculteurs américains.

En 2018, Donald Trump avait annoncé l'instauration au niveau mondial de droits de douane à hauteur de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Or, le président américain avait par la suite choisi de les supprimer pour le Brésil et l'Argentine, ainsi que pour d'autres pays. En échange de cette exemption, le Brésil avait accepté d'établir des quotas d'exportation.

Donald Trump : dur avec ses ennemis comme avec ses alliés ?

L'Argentine vient d'élire comme président le péroniste Alberto Fernandez, manifestant ainsi sa volonté de rompre avec le libéralisme économique de son prédécesseur, Mauricio Macri. A l'inverse, le Brésil est dirigé par le très pro-américain et libéral Jair Bolsonaro.

Celui-ci a déclaré à la presse qu'il s'entretiendrait avec son ministre de l'Economie, Paulo Guedes, afin d'examiner la situation. Il a également fait part de sa volonté de contacter Donald Trump par téléphone. «J'ai une ligne directe avec lui», a affirmé Jair Bolsonaro. «J'espère qu'il va nous comprendre [...] je suis quasiment certain qu'il nous entendra», a-t-il précisé. Le chef d'Etat brésilien se targue en effet d'avoir de très bonnes relations avec l'actuel locataire de la Maison Blanche, et réciproquement.

Les Etats-Unis sont le premier client notamment des produits semi-finis en acier du Brésil, dont ils ont absorbé 62% des exportations l'an dernier. Ce pays a absorbé 42% des 13,9 millions de tonnes de produits sidérurgiques exportés par le Brésil l'an dernier, selon la chambre professionnelle. 

Lire aussi : Quel est le bilan d'Evo Morales, paysan amérindien devenu président de la Bolivie ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»