Brexit : Bloomberg et une centaine de multinationales basées à Londres déménagent aux Pays-Bas

Brexit : Bloomberg et une centaine de multinationales basées à Londres déménagent aux Pays-Bas Source: AFP
Le ministre néerlandais de la Santé, Bruno Bruins (g.), Guido Rasi (C), directeur général de l'Agence européenne des médicaments (EMA), et le maire-adjoint d'Amsterdam, Udo Kock, lors d'une conférence de presse à Amsterdam le 29 janvier 2018 (illustration).
Suivez RT en français surTelegram

L’agence chargée d’attirer les investissements aux Pays-Bas affirme qu’elle est devenue une destination de choix pour les entreprises internationales qui veulent quitter le Royaume-Uni pour cause de Brexit.

«Certes, les Pays-Bas regrettent le départ envisagé par les Britanniques de l'Union européenne [Mais…] L’incertitude croissante qui règne actuellement au Royaume-Uni et la possibilité de plus en plus évidente d’un non-accord provoquent des troubles économiques majeurs pour ces entreprises. C’est pourquoi de plus en plus d’entreprises s’orientent vers les Pays-Bas comme nouvelle base potentielle sur le marché européen», déclare Jeroen Nijland, responsable de la NFIA, sur le site de cette agence néerlandaise chargée d’attirer les investissements.

Depuis le référendum de juin 2016 qui a vu au Royaume-Uni la victoire du «leave» (partir), près de 100 entreprises internationales ont déjà choisi les Pays-Bas et quelque 325 sociétés y réfléchiraient, selon la NFIA. L’agence s’attend à ce que les effets du Brexit sur ces déménagements de sièges sociaux s’intensifient au cours des mois à venir.

La radio-télévision publique néerlandaise affirme de son côté que les 62 premières entreprises à avoir déménagé à cause du Brexit ont investi 310 millions d’euros et créé environ 2 500 emplois aux Pays-Bas.

L'agence financière Bloomberg et le siège européen de la chaîne Discovery font notamment partie des dernières entreprises à avoir déménagé aux Pays-Bas. La NFIA explique que la plupart de ces entreprises «ont des raisons urgentes, par exemple à cause de licences bancaires ou de droits de diffusion leur permettant de rester actives au sein de l'UE».

Les géants japonais de l'électronique Sony et Panasonic ont déjà annoncé il y a plusieurs mois le transfert de leur siège européen du Royaume-Uni vers les Pays-Bas. Londres a également perdu l'Agence européenne du médicament (EMA), qui a quitté la capitale britannique pour s'installer à Amsterdam.

A l’époque, ce déménagement avait été annoncé comme particulièrement coûteux pour l’organisation européenne, qui avait signé un bail jusqu’en 2039 qu’elle est obligée d’honorer jusqu’au bout. Aux dernières nouvelles, elle se serait finalement résignée à sous-louer ses bureaux qui après avoir passé de mains en mains appartiendraient désormais au Qatar.

La date de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est fixée au 31 octobre, et de nombreux responsables européens comme Michel Barnier, négociateur du Brexit pour l’Union européenne, ont déjà dit publiquement redouter que cette sortie s’effectue sans accord.

Lire aussi : Le plan du Labour pour évincer Boris Johnson et éviter un Brexit sans accord

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix