BNP de nouveau inquiétée par la justice des Etats-Unis, cette fois pour son activité au Soudan

BNP de nouveau inquiétée par la justice des Etats-Unis, cette fois pour son activité au Soudan Source: AFP
Façade de l'un des sièges de la banque BNP Parisbas (image d'illustration).

Les coûteux ennuis judiciaires de BNP Paribas aux Etats-Unis semblent ne pas devoir prendre fin. Après avoir payé 8 milliards d’euros de pénalités, la banque est de nouveau attaquée pour ses relations passées avec le gouvernement soudanais.

Une cour d’appel de New York a relancé le 22 mai une action en justice contre BNP Paribas, initiée par des victimes présumées d’atrocités perpétrées au Darfour par le gouvernement soudanais entre 1997 et 2007. Ces dernières cherchent à engager la responsabilité de la banque française qu’elles accusent d’avoir aidé le régime.

Le juge a finalement estimé que les plaintes contre BNP Paribas fondées sur le génocide commis au Soudan étaient recevables par une juridiction des Etats-Unis et que le juge de l’instance précédente avait commis une erreur en concluant le contraire.

Les vingt-et-un plaignants, qui sont des réfugiés d’origine soudanaise vivant maintenant aux Etats-Unis et dont certains ont, depuis, acquis la nationalité, ont intenté le recours collectif contre BNP Paribas en 2016. Selon eux, le traitement par BNP Paribas de milliers de transactions illégales par le biais de ses bureaux à New York a renforcé la campagne du régime en matière de meurtres, de viols en masse, de torture et d’infection au VIH délibérée contre son propre peuple.

Cette décision de la cour d’appel fait suite à une précédente action au terme de laquelle BNP Paribas était devenue, en 2014, la première banque internationale à plaider coupable de violations de sanctions extraterritoriales américaines contre Cuba, l’Iran et  le Soudan. La Banque française avait accepté de payer une amende record de 8,97 milliards USD (8 milliards d’euros).

Dans un communiqué de presse publié immédiatement après le jugement, le cabinet d’avocat McKool Smith, qui défend les plaignants, précise que ces derniers ont reçu le soutien d’une commission bipartisane du Congrès des Etats-Unis, ainsi que de plusieurs organisations de lobbying.

La banque BNP Paribas est présente aux Etats-Unis depuis 1859 où elle emploie 16 000 employés pour ses deux activités principales : banque d’affaires et banque de détail. En 2018, le groupe dit avoir réalisé un produit net bancaire de 42,516 milliards d’euros pour un résultat avant impôt en baisse de 9,7% à 10,208 milliards d’euros.  

Lire aussi : Une architecture internationale de sanctions imposée au nom de la sécurité des Etats-Unis

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»