Poutine : la dédollarisation du monde, fruit d'une «erreur de l'empire» américain

Poutine : la dédollarisation du monde, fruit d'une «erreur de l'empire» américain© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Image d'illustration.

La Russie n'est pas la seule à faire face à la politique étrangère agressive de Washington. Pointant la tendance des Etats-Unis à vouloir punir un nombre croissant d'Etats, Vladimir Poutine estime que cette stratégie est vouée à l'échec.

La décision de certains Etats de réduire leur dépendance vis-à-vis du dollar – la «dédollarisation» – est-elle la conséquence de la politique étrangère des Etats-Unis ? C'est l'analyse que Vladimir Poutine a livrée ce 18 octobre 2018. «Ca se fait naturellement [...] En ce qui concerne l'utilisation du dollar, je ne suis pas le seul à le dire. Regardez, le président français a dit que l'Europe devait renforcer sa souveraineté financière et monétaire», a-t-il rappelé.

Le président russe s'exprimait à l'occasion de la 15e réunion annuelle du Club Valdaï, forum international destiné à rassembler des experts pour discuter des grands dossiers internationaux. «J'ai déjà dit récemment que nos amis américains coupaient la branche sur laquelle ils étaient assis», a poursuivi Vladimir Poutine, répondant à une question de l'assistance portant sur la réorientation de l'économie russe de l'Europe vers l'Asie, conséquence des sanctions européennes adoptées depuis 2014 contre la Russie dans le sillage de la politique ukrainienne de Washington.

«C'est toujours une erreur classique des empires», a-t-il analysé, faisant référence aux Etats-Unis, ajoutant que la politique de sanctions contre de nombreux pays avait «miné la confiance dans le dollar» en tant qu'instrument de paiement universel.

C'est toujours une erreur classique des empires

«Je ne veux blâmer personne», a précisé Vladimir Poutine, prenant une perspective plus large et historique. Et de détailler : «Ce sont des empires qui peuvent se permettre d’avoir des pertes mais à un moment donné, les pertes dépassent les capacités et le potentiel de l’empire […] et apparemment nos amis américains ont agi de cette façon.»

Désigné comme «menaces» par la stratégie sécuritaire américaine dévoilée en décembre 2017, le président russe et son homologue chinois Xi Jinping ont annoncé le 11 septembre dernier leur volonté de se passer du dollar dans le cadre de leurs échanges commerciaux. Bien qu'alliés géopolitiques de Washington, les Européens s'efforcent de leur côté d'atténuer les conséquences de la politique américaine à l'encontre de l'Iran, en instituant un système de paiement en pétrole qui permettrait de contourner le dollar.

A.K.

Lire aussi : «Remerciez Washington !» : Poutine répond à un fromager qui se réjouit des sanctions

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter