Près de 600 millions d'euros levés lors de la prévente du Petro, la cryptomonnaie du Venezuela

Près de 600 millions d'euros levés lors de la prévente du Petro, la cryptomonnaie du Venezuela© Marco Bello Source: Reuters
Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors du lancement de la cryptomonnaie Petro à Caracas, le 20 février 2018

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a fait part de sa satisfaction après le premier jour de la prévente du Petro, estimant que la cryptomonnaie basée sur les réserves de pétrole du pays pouvait «battre Superman».

«Une cryptomonnaie qui pourra battre Superman est en train de naître» : le président vénézuélien Nicolas Maduro s'est réjoui le 20 février du succès de la prévente de la monnaie virtuelle du pays, le Petro.

Les investisseurs ont ainsi acquis de la cryptomonnaie pour l'équivalent de près de 600 millions d'euros, son lancement officiel est prévu le mois prochain. «Nous avons commencé fort», s'est félicité Nicolas Maduro, rappelant par sa référence au fameux super-héros que le Petro avait notamment pour vocation de contourner le blocus financier imposé par Washington. 

Le Département du Trésor des Etats-Unis a d'ailleurs averti qu'investir dans cette cryptomonnaie violeraient les sanctions imposées contre Caracas, empêchant ainsi techniquement les banques et les particuliers américains d'en acquérir ouvertement.

Le Petro se distingue des autres monnaies virtuelles présentes sur le marché en étant la seule à être basée sur des actifs tangibles, à savoir les réserves de pétrole du pays, mais aussi celles de gaz ainsi que les stocks d'or et de diamants. Autre différence notable avec la plupart des cryptomonnaies existantes, le Petro est centralisé : il s'agit de la première cryptomonnaie émise par un Etat qui conserve tout pouvoir sur la création monétaire. Au total, le Venezuela prévoit d'émettre 100 millions de Petro pour une valeur de 6 milliards de dollars, selon le président vénézuélien, cité par Telesur.

Lire aussi : Sanctions : la France, une «copie fidèle du gouvernement suprémaciste des USA», selon le Venezuela

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter