Paris et Moscou souhaitent accroître leurs échanges commerciaux lors du Forum de St-Pétersbourg 2018

Paris et Moscou souhaitent accroître leurs échanges commerciaux lors du Forum de St-Pétersbourg 2018© OLGA MALTSEVA Source: AFP
Forum économique de Saint-Pétersbourg (image d'illustration)

Fortes d'une volonté commune de renforcer leur coopération économique, les deux nations envisagent d'organiser une rencontre interentreprises en marge du prochain Forum. Un partenariat entre la fondation Roscongress et le Medef a même été évoqué.

L'édition 2018 du Forum économique de Saint-Pétersbourg (SPIEF), qui se tiendra du 24 au 26 mai et auquel Emmanuel Macron a accepté de participer, selon Sergueï Lavrov, pourrait être l'occasion de renforcer les relations économiques franco-russes. C'est en tout cas le souhait de l'ambassadrice de France en Russie, Sylvie Bermann, qui a rencontré le conseiller du président russe Anton Kobyakov pour lui faire part de la volonté des grandes entreprises françaises de participer à des projets majeurs en Russie, dans divers secteurs.

Une initiative bien accueillie par le responsable russe, qui a noté une amélioration certaine des échanges commerciaux bilatéraux depuis le début de l'année 2017 (+15% en volume entre janvier et août, par rapport à l'année précédente). Anton Kobyakov a en outre assuré à son interlocutrice que le désir de renforcer la coopération économique entre les deux nations était partagé par les cercles d'affaires russes.

Dans cette optique, les deux parties envisagent d'organiser une rencontre commerciale franco-russe en marge du Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018. La perspective d'un partenariat entre la fondation Roscongress (organisatrice du Forum) et l'organisation patronale française Medef a également été évoquée.

Le Forum économique de Saint-Pétersbourg est un événement économique international annuel qui réunit des dirigeants d'entreprise et hommes politiques de nombreux pays. En 2017, le Premier ministre indien, Narendra Modi, en était l’invité d’honneur. En 2016, Nicolas Sarkozy s'y était rendu. L'ex-président avait précisé que l’Europe et la Russie avaient des racines communes et qu'elles n’avaient pas le droit de s’affronter, au regard de ces racines.

Lire aussi : Macron à Saint-Pétersbourg : et si la France proposait la levée des sanctions contre la Russie ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.