La Deutsche Bank et le Crédit Suisse contraints de verser 12,5 milliards de dollars aux Etats-Unis

La Deutsche Bank et le Crédit Suisse contraints de verser 12,5 milliards de dollars aux Etats-Unis© Luke MacGregor Source: Reuters
La Deutsche Bank va payer 7,2 milliards d'amende au département de la Justice américain pour son rôle dans la crise des subprimes

La banque suisse et l'établissement allemand ont respectivement accepté de payer 5,28 et 7,2 milliards de dollars au département de la Justice américain pour leur rôle dans la crise des subprimes. Ils évitent ainsi des poursuites civiles.

La banque Crédit Suisse a trouvé un accord avec le département de Justice américain (DoJ) pour éviter une procédure judiciaire civile dans l’affaire dite des subprimes (prêts hypothécaires à risque titrisés). Elle a accepté de payer une amende de 5,28 milliards de dollars, qui comprend une pénalité civile de 2,48 milliards de dollars ainsi que des dédommagements aux consommateurs à hauteur de 2,8 milliards de dollars.  

La banque explique dans un communiqué que cet accord la «libère d’une éventuelle procédure civile intentée par le DoJ en relation avec la titrisation, la souscription et l’émission de [crédits immobiliers toxiques convertis en produits financiers]». 

L’établissement bancaire suisse n’est pas le seul à éviter les poursuite judiciaires civiles dans l’affaire des subprimes, la Deutsche Bank a accepté elle de payer 7,2 milliards de dollars d’amende pour avoir titrisé des crédits immobiliers toxiques, élément déclencheur de la crise financière de 2008.  

La banque allemande dont la solvabilité pose question, risquait une amende deux fois plus importante, les autorités américaines ayant initialement réclamé plus de 14 milliards de dollars. La nouvelle a donc été bien accueillie sur les marchés boursiers, son action progressait de plus de 4% à l'ouverture de la séance le 23 décembre, peu après l’annonce de la décision. D'autant plus que l'établissement bancaire a fait savoir qu’il n’aurait pas besoin d’une augmentation de capital pour payer son dû. 

Lire aussi : La Deutsche Bank incapable de rendre l'or physique à ses clients ?

Les deux affaires soulignent les efforts récemment déployés par le ministère de la Justice américain pour obliger les banques européennes à rendre des comptes sur les produits financiers toxiques qu’elles ont mis sur le marché et qui ont contribué à l'effondrement du marché immobilier des Etats-Unis.

Deutsche Bank et Credit Suisse ne sont pas les seules à avoir été poursuivies par la justice américaine. JPMorgan Chase, Bank of America et Goldman Sachs ont également dû s'acquitter de plusieurs dizaines de milliards de dollars d'amende au terme de procédures similaires. Le département de la Justice s’intéresse désormais au cas de la banque britannique Barclays.

Lire aussi : Des banques espagnoles devront rembourser 4 milliards d'euros d'intérêts abusifs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»