Crise des «subprimes» : les Etats-Unis demandent 14 milliards de dollars à Deutsche Bank

- Avec AFP

Deutsche Bank Source: Reuters
Deutsche Bank

Deutsche Bank a confirmé que les autorités américaines lui avaient demandé de payer une amende record de 14 milliards de dollars pour solder un litige immobilier remontant à la crise de 2008.

«Nous confirmons les spéculations des marchés selon lesquelles le DoJ [département de la Justice américain] a ouvert des négociations avec une demande de 14 milliards de dollars. Comme prochaine étape, le DoJ a invité la banque à soumettre une contre-offre», a annoncé la première banque allemande à l'AFP, en précisant qu'elle n'avait pas l'intention de solder les potentielles requêtes civiles au montant proche du chiffre cité.

«Les négociations ne font que commencer. La banque s’attend à ce qu’elles débouchent sur une issue similaire à ce que d’autres banques ont pu connaître, avec des montants matériellement bien moins élevés», explique aussi la Deutsche Bank.

Si toutefois cette pénalité financière se confirmait, elle serait la plus importante jamais infligée à une banque étrangère aux Etats-Unis. En 2014, l'établissement français BNP Paribas avait écopé d’une amende de 8,9 milliards pour avoir violé des embargos américains.

En avril 2016, la banque d'affaires américaine Goldman Sachs avait écopé d'une amende de 5,06 milliards de dollars pour des faits quasi-similaires.

Lire aussi : Après le Brexit, l’économie britannique s’épanouit, celle de l’Allemagne a le blues

Deutsche Bank est accusée, comme d'autres grandes banques, d'avoir vendu avant l'éclatement de la crise financière de 2007-2008 des crédits immobiliers convertis en produits financiers complexes baptisés RMBS à des investisseurs, tout en sachant qu'ils étaient toxiques.

La banque a mis de côté 5,5 milliards d'euros (6,2 milliards de dollars) le 30 juin pour résoudre des litiges en cours, selon des documents boursiers. Elle espérait, selon des sources proches, écoper d'une amende comprise entre 2 et 3 milliards dans le dossier des RMBS.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales