France, légère embellie sur le front de l'économie et de l'emploi

- Avec AFP

L'économie française repart légèrement© Benoit Tessier Source: Reuters
L'économie française repart légèrement

C'est une légpre amélioration du climat économique. Entre juillet et septembre, la croissance s'est inscrite en hausse de 0,3%. Michel Sapin, ministre des Finances, table désormais sur une croissance de de 1,1% pour l'ensemble de l'année 2015.

Après un pic cet été, l'économie française a continué de créer des emplois au troisième trimestre dans le secteur marchand (14 900, soit 0,1%), tirée par les services et l'intérim, selon une estimation de l'Insee publiée le 13 novembre.

C'est le secteur marchand qui profite d'abord de cette reprise de l'activité économique, lui qui emploie un total 15,9 millions de personnes. Il est repassé dans le vert sur un an, créant 49 200 postes, ce qui représente une augmentation de 0,3%.

Autre secteur à progresser, l'intérim, avec 17 600 emplois de plus, soit une hausse de 3,2%. Le reste du secteur tertiaire, quant à lui, a gagné 20 200 postes, enregistrant un quatrième trimestre consécutif de hausse.

La ministre française du Travail, Myriam El Khomri, s'est félicitée de cette reprise, estimant que «les dispositifs mis en œuvre sont efficaces».

Michel Sapin a toutefois admis qu'il faudrait «une croissance plus forte» pour «faire baisser le chômage». L'Insee ne s'attend qu'à une stabilisation du taux de chômage d'ici à la fin de l'année, à 10% en métropole et à 10,3% sur l'ensemble du pays.

La plupart des économistes estiment qu'en-dessous de 1,5% de croissance, les créations d'emploi ne sont pas suffisantes pour absorber l'augmentation de la population active. Le gouvernement prévoit d'atteindre ce seuil en 2016.

François Hollande a toujours précisé que sans baisse «crédible» du chômage l'année prochaine, il ne briguerait pas de second mandat.

En savoir plus: Pierre Larrouturou attaque l'Elysée en justice pour son inaction dans la baisse du chômage en France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales