«L'OTAN, mécanisme américain pour le contrôle géopolitique de l'Europe»

«L'OTAN, mécanisme américain pour le contrôle géopolitique de l'Europe»© Kay Nietfeld Source: www.globallookpress.com
Les forces de l'OTAN

L'OTAN existe pour les mêmes raisons que lorsqu'elle a été fondée : assurer la présence américaine en Europe, écarter les Russes et limiter les possibilités des Allemands, juge l'ancien diplomate américain Jim Jatras.

Donald Trump est arrivé à Bruxelles pour rencontrer les dirigeants de l'OTAN dans le cadre de ce qu'on appelle des pourparlers informels. La visite du président des Etats-Unis a provoqué une grande protestation de 6 000 personnes dans la capitale belge, les militants de divers groupes ayant marché à travers la ville.

RT : Qu'est-ce que l'OTAN cherche à faire, à votre avis, en organisant cette énorme réception pour Donald Trump dans son nouveau siège ayant coûté 1,1 milliard ? Cherche-t-elle à impressionner Donald Trump ?

Jim Jatras (J. J. ): Soyons clairs sur ce que l'OTAN veut dire pour les Etats-Unis. Les autres pays ne sont pas de vrais alliés – ce sont des satellites. Sans l'engagement des Etats-Unis, il n'y a pas d'OTAN. Donald Trump a clairement expliqué pendant sa campagne qu'il considérait l'OTAN obsolète, qu'elle n'avait pas vraiment contribué à la sécurité américaine... Bien sûr, c'est la vérité. Regardez ce qui s'est passé à Manchester il y a quelques jours – c'est la véritable menace pour l'Europe. Comment l'OTAN fait-elle face à cette situation ? Je pense que ce que font les responsables de l'Alliance, c'est célébrer le virage à 180 degrés de la position qu'il [Donald Trump] a prise par rapport à sa campagne. Au lieu de critiquer l'OTAN, ou de considérer l'OTAN comme obsolète et probablement dangereuse pour la sécurité américaine, il semble qu'il a adopté la position de l'establishment. Et je suis sûr qu'ils en sont très, très heureux.

L'OTAN aurait dû disparaître en 1991, lorsque l'Union soviétique et le pacte de Varsovie ont cessé d'exister

RT : L'opinion de Donald Trump sur l'efficacité de l'OTAN a changé. Précédemment, il avait qualifié l'OTAN d'«obsolète». Quel est votre point de vue sur le rôle de l'OTAN dans le monde et considérez-vous que l'Alliance atlantique ne remplit aucune fonction importante actuellement?

J. J. : Je ne pense pas qu'elle accomplisse des fonctions positives importantes, mais elle remplit certainement des fonctions négatives. L'OTAN aurait dû disparaître en 1991, lorsque l'Union soviétique et le pacte de Varsovie ont cessé d'exister. Nous n'avions pas besoin de l'OTAN après cela. Mais malheureusement, au lieu de se retirer des affaires, elle s'est orientée vers la Yougoslavie en intervenant en Bosnie et au Kosovo et en aggravant encore plus les choses. Elle a causé encore plus de préjudices, si on considère son rôle dans la renversement de Mouammar Kadhafi en Libye en 2011 et c'est pourquoi il y plus de terrorisme dans la région maintenant. Si l'on pense à Manchester, ce jeune homme, Salman Abedi, a été formé et a reçu de l'assistance par le biais des conséquences de l'opération de l'OTAN en Libye. Dites-moi en quoi cela correspond à l'intérêt de la sécurité américaine ou européenne ?

Le fait est qu'il y a un consensus des partis centristes en Europe, ces mêmes partis qui s'opposaient au Brexit, à l'élection de Marine Le Pen et à Donald Trump quand il était candidat

RT : Des manifestations contre l'OTAN ont été organisées à Bruxelles lors de la visite de Donald Trump. Cette frange de la population a-t-elle raison d'être en colère ?

J. J. : Ces gens ont des raisons d'être en colère. Je ne sais rien sur les groupes qui protestent. Il y a peut-être des groupes avec lesquels je serais d'accord... Mais le fait est qu'il y a un consensus des partis centristes en Europe – ces mêmes partis qui s'opposaient au Brexit, à l'élection de Marine Le Pen et de Donald Trump quand il était candidat, les partis qui contrôlent tous les leviers du pouvoir dans les pays européens et seraient heureux de livrer leur souveraineté à l'Etat profond de Washington et de laisser l'Amérique – ou plutôt les gens qui dirigent l'establishment en Amérique – décider de leurs questions de sécurité, même si cela ne respecte pas leur intérêt national.

Leur ordre du jour n'entend pas lutter contre le terrorisme. L'OTAN existe pour les mêmes raisons que lorsqu'elle a été fondée : assurer la présence américaine en Europe, écarter les Russes et limiter les possibilités des Allemands. L'OTAN est un mécanisme américain pour le contrôle géopolitique et sécuritaire du continent européen. Elle n'a qu'une raison, celle de s'opposer à la Russie. La Russie est l'ennemi. Et encore une fois, en quoi cela correspond-il aux intérêts de la sécurité américaine ?

Lire aussi : L'OTAN réuni : un sommet pour rien

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.