«On se retrouve avec un président qui est l'européiste le plus béat de tous les candidats»

«On se retrouve avec un président qui est l'européiste le plus béat de tous les candidats»© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Un manifestant porte des lunettes "Je n'aime pas Macron"

On avait 90% de la population qui voulait se débarrasser du président François Hollande et on se retrouve au final avec son héritier à la tête de l'Etat - Emmanuel Macron, estime le délégué national de Debout la France Damien Lempereur

RT France : Comment analysez-vous les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle ?

Damien Lempereur (D. L.) : C’est une forme de holdup démocratique, puisque au premier tour de l’élection présidentielle les candidats qui voulaient renégocier les traités communautaires étaient majoritaires. Au final, on se retrouve avec un président de la République qui est l'européiste le plus béat de tous les candidats. Il y a donc aujourd'hui une vraie fracture démocratique dans le pays, caractérisée notamment par le fort taux d’abstention et le nombre historiquement haut de bulletins blancs et nuls. Avant cette élection, on avait quand même 90% de la population qui voulait se débarrasser du président François Hollande et on se retrouve au final avec son héritier à la tête de l'Etat, à savoir celui qui a été son conseiller spécial et son ministre. On en reprend donc pour cinq ans.

Emmanuel Macron ne veut pas changer le cadre supranational et le contexte financier dans lesquels est aujourd'hui enfermée l'action publique

RT France : Comment voyez-vous le quinquennat d’Emmanuel Macron ?

D. L. : J’espère de tout mon cœur qu’il sera une réussite pour notre pays et que la situation économique et sociale va s’améliorer sous sa présidence. Il est indiscutablement un président «jeune et dynamique» et il saura peut-être reformer le pays. Néanmoins, c’est le plus jeune président mais c’est surtout celui qui va mener la plus vieille des politiques, puisqu’en réalité il va poursuivre la logique qui est suivie depuis 30 ans. Emmanuel Macron ne veut pas changer le cadre supranational et le contexte financier dans lesquels est aujourd'hui enfermée l'action publique. Par conséquent, j’ai peur que les mêmes causes produisent les mêmes effets, et que finalement le président Emmanuel Macron ne soit que dans la continuité des mauvaises politiques qui ont – objectivement – fait tant de mal à notre pays.

Il serait à mon sens plutôt positif pour le pays qu’Emmanuel Macron n’ait pas une majorité absolue au Parlement

RT France : Pensez-vous qu’Emmanuel Macron puisse avoir une majorité à l’Assemblée nationale ?

D. L. : En tout cas, avec Debout la France nous ferons en sorte qu’il ne dispose pas de majorité. Nous sommes dans l’opposition démocratique et il serait à mon sens plutôt positif pour le pays qu’Emmanuel Macron n’ait pas une majorité absolue au Parlement. C'est d’ailleurs apparemment ce que disent les sondages, puisque je crois que plus de 60% des Français disent ne pas vouloir donner une majorité au nouveau président élu. Il faudra en tout cas compter sur Debout la France pour rappeler sans cesse au président Macron où est l'intérêt général du pays. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales