Valls à l'Elysée : «Actuellement le candidat de gauche n’a pas de chance d’être au deuxième tour»

Valls à l'Elysée : «Actuellement le candidat de gauche n’a pas de chance d’être au deuxième tour»© Jacky Naegelen Source: Reuters
L'ex-Premier ministre Manuel Valls

Malgré le bilan du mandat de François Hollande, l'ex-Premier ministre Manuel Valls pourrait cependant gagner la primaire, mais n'arrivera pas dans le top trois à la présidentielle, estime le délégué national de Debout la France Eric Stemmelen.

RT France :Pourquoi Manuel Valls a-t-il décidé de se présenter à la primaire ? Compte tenu du fait qu'il doit endosser le bilan de François Hollande, ne va-t-il pas être difficile, pour lui, de réaliser un score important ?

Eric Stemmelen (E. S.) : Oui, c’est difficile. Mais François Fillon a endossé le bilan de Nicolas Sarkozy, puisqu'il est issu du gouvernement, et il a été élu au second tour des primaires de la droite. Donc, nous allons voir. Ce n’est pas gagné du tout pour Valls. Mais à partir du moment où il y a beaucoup de candidats à gauche et que le président de la République François Hollande n’est pas candidat, il peut se présenter. 

«»Le candidat de la gauche n’a actuellement pas de chance d’être au deuxième tour

RT France : Pensez-vous que, face à Arnaud Montebourg, il puisse remporter la primaire ?

E. S. : Il peut la remporter et il peut la perdre. Ce n’est pas encore joué, parce les autres candidats qui sont Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche et Benoît Hamon peuvent se reporter sur Montebourg. Tous les candidats espèrent qu’ils vont gagner de toute façon - sinon, ils ne sont pas candidats. Ce serait invraisemblable que le Parti socialiste n’ait pas de candidat aux présidentielles. Mais, le candidat de la gauche n’a actuellement pas de chance d’être au deuxième tour.

RT France : Pourquoi, alors, organiser cette primaire ?

E. S. : Ils sont obligés de faire une primaire de la gauche. C’est certain maintenant. Il est aussi certain que ni Mélenchon, ni Macron n’iront à la primaire, et que, de toute façon, le candidat socialiste, que ce soit Valls ou Montebourg, ne sera pas qualifié pour aller au deuxième tour de l’élection présidentielle. Maintenant il y a une autre hypothèse dont personne ne parle : c’est que Macron peut rassembler pas mal de personnes sur son nom, y compris les centristes de Bayrou et les déçus de Juppé. Et il peut battre au premier tour, à condition que ça se passe bien pour lui, il peut battre à la fois Marine Le Pen et François Fillon. Ils sont trois en fait, les candidats qui sont actuellement susceptibles d’être au deuxième tour des présidentielles, Fillon, Macron et Le Pen. Valls et Montebourg sont en quatrième position, ou même en cinquième position, derrière Mélenchon.

Soit Marine Le Pen, soit François Fillon peuvent être éliminés

RT France : Vous pensez que face à un choix entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, les électeurs vont opter pour Emmanuel Macron ? 

E. S. : Bien sûr. Parce que Macron fait une campagne hors parti, en fait. Il fait une campagne au centre, ni à gauche, ni à droite, donc il ratisse très large. Et, notamment, avec le programme de Fillon qui est un programme très traditionnel, très à droite, notamment au niveau social, Macron a un boulevard devant lui. Pour moi, c’est une certitude maintenant que Bayrou a des gros problèmes avec le programme de Fillon. Mais Bayrou a aussi un égo qui est surdimensionné, donc il peut aussi se présenter. Le bon ticket serait Bayrou-Macron. Si Macron arrive à se mettre d’accord avec Bayrou, ça va faire très mal. Ça peut faire une candidature qui fera 22, 23, 24% des voix. Donc, suffisant pour être présent au deuxième tour des présidentielles. Marine Le Pen ou François Fillon peuvent être éliminés. Il ne faut pas écarter cette hypothèse, c’est trop tôt encore pour le dire, parce qu’il peut se produire tant d’événements - des attentats en France ou des événements extérieurs, on ne sait pas. Mais ce n’est pas impossible qu’ils soient tous dans un mouchoir de poche. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales