«L’instabilité au Yémen représente l’échec de la politique des Etats-Unis dans toute la région»

© Anees Mahyoub Source: Reuters

Bien que le Pentagon affirme que les forces américaines déployées au Yémen ont pour but de combattre Al-Qaïda, leur véritable but est de contenir l’influence de l’Iran dans la région, estime Abayomi Azikiwe, rédacteur à Pan-African News Wire.

RT : Washington évite de nouveau de parler d’«hommes sur le terrain», et préfère utiliser les termes «conseillers» et «aide limitée». De quoi s’agit-il exactement ?

Abayomi Azikiwe (A.A.): Il y a eu un certain déni de la part du Pentagon concernant la recrudescence des interventions militaires américaines au Moyen-Orient. Cela est dû en grande partie aux désastres provoqués par leurs interventions ces 25 dernières années. Regardez l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie et, bien-sûr, le Yémen. Il y a 14 mois, les Etats-Unis ont retiré des forces spéciales et évacué leur ambassade au Yémen. Ça a été le signal pour les Saoudiens et la coalition du Conseil de Coopération du Golfe de commencer à bombarder. Depuis, ces bombardements continuent, non pas contre Al-Qaïda et d’autres organisations islamistes extrémistes mais contre le groupe Ansar Allah, un mouvement Houthi allié de la République islamique d’Iran. Leur objectif est donc de mettre fin au mouvement Houthi au Yémen. Si vous regardez les alliances qui ont été formées pour contrer l’avancée des Houthis, elles n’ont rien à voir avec la lutte contre Al-Qaïda.  En réalité, cela fait un an que les organisations liées à Al-Qaïda au Yémen se sont alliées aux Saoudiens et au Conseil de Coopération du Golfe.

Les gens qui ont été tuées n’étaient pas des membres d’Al-Qaïda mais d’innocents civils ou des gens sans lien direct avec Al-Qaïda

RT : Le Département d’Etat a confirmé que le chaos qui règne au Yémen a permis l’avancée d’Al-Qaïda dans le pays.  Mais quelle est l’origine de ce chaos ?

A. A. : C’est l’échec de la politique américaine au Yémen. Cela fait plusieurs années que les Etats-Unis mènent cette politique d’associations ciblées contre Al-Qaïda dans la péninsule arabique. Mais les gens qui ont été tuées n’étaient pas des membres d’Al-Qaïda mais d’innocents civils ou des gens sans lien direct avec Al-Qaïda. Le Yémen représente l’échec de la politique américaine dans toute la région. Que le porte-parole du Pentagone se permette même de suggérer que le redéploiement des forces américaines est lié à la lutte contre Al-Qaïda est absurde. Ce qui intéresse les Etats-Unis au Yémen est de contenir l’influence de l’Iran dans la région. Cela concorde avec leur politique étrangère en Syrie, où ils ont soutenu ces organisations extrémistes qui ont répandu la mort et la destruction dans le pays, et, bien-sûr, ils reviennent en Irak. Ils ont envoyé d’avantage de soldats en Syrie. Ils hésitent à en envoyer aussi en Libye. Cela représente donc les échecs de la même politique menée par les administrations successives de Washington, aussi bien démocrates que républicaines.

Ce sont les gens qu’ils ne veulent pas informer de ce qu’ils font vraiment au Yémen

RT : La nouvelle concernant m’envoi de soldats américains au Yémen est tombée vendredi soir. La décision a été prise sans débat public ni approbation du Congrès. Qu’en pensez-vous ?

A. A. : Ce sont les nouvelles tactiques qu’on utilise maintenant. Ils ne veulent pas que cela éclate au grand jour. Cela pourrait générer un débat dans les journaux, parmi le public, les intellectuels, les journalistes indépendants. Ce sont les gens qu’ils ne veulent pas informer de ce qu’ils font vraiment au Yémen.

Il y a les élections présidentielles aux Etats-Unis qui tombent en même temps. La plupart des médias et des médias contrôlés par le gouvernement suivent Donald Trump et Hillary Clinton, ils ne parlent pas de véritable politique étrangère, c’est une diversion. La politique étrangère n’a pas été au cœur des discussions ni de la campagne électorale ces derniers-mois.

RT : Les Nations Unies ont qualifié la situation au Yémen de «catastrophe humanitaire» en conséquence des frappes aériennes de la coalition menée par les Saoudiens. Que pensez-vous du fait que les Etats-Unis soutiennent à la fois les bombardements de la population yéménite par les Saoudiens, et le Yémen dans sa lutte contre Al-Qaïda ?

A. A. : Je ne pense pas qu’ils soutiennent les Yéménites contre Al-Qaïda, parce qu’Al-Qaïda soutient l’Arabie Saoudite et ses alliés. Les Etats-Unis fournissent des renseignements  à la coalition menée par les Saoudiens qui a bombardé le Yémen ces 14 derniers mois, causant la mort d’au moins 10 000 personnes et le déplacement de deux millions de personnes dans le pays. Ils fournissent également certaines technologies à la coalition, qui utilise notamment des avions de chasse américains F-16 contre le peuple yéménite. Ce sont eux qui sont sur le terrain et visés par la coalition que les Etats-Unis soutiennent et coordonnent, c’est cela la véritable lutte en ce qui concerne l’impérialisme américain au Yémen.

Lire aussi : Hamid Karzai : l’affaiblissement et la chute de l’URSS nous ont porté un grave coup

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales