UNICEF : les enfants n'ont rien à faire dans les groupes armés, leur place est à l'école (VIDEO)

L’UNICEF tire la sonnette d’alarme sur la situation humanitaire au Yémen. Christophe Boulierac, porte-parole de l’UNICEF à Genève, alerte sur le nombre croissant d’enfants embrigadés par des groupes armés.

D’après Christophe Boulierac, le  se dirige aujourd’hui vers un désastre humanitaire avec notamment des risques d’effondrement des infrastructures sanitaires. Les rapports qu’il reçoit sont particulièrement alarmants concernant la situation des enfants.

«Nous avons des rapports sur le terrain qui font état que plus d’un million d’enfants ne peuvent plus aller à l’école, il y a de graves perturbations dans les services de santé, on fait état de pillage, d’anarchie. C’est une situation absolument alarmante notamment pour les civils et surtout pour les enfants qui sont les plus fragiles souvent», a-t-il indiqué.

Selon les bilans récents, plus de 60 enfants ont été tués et une trentaine d’autres estropiés du fait de l’intensification des bombardements ces derniers jours.

«Ce sont des chiffres que nous mettons à jour et qui ne sont pas définitifs. Et puis il y a une augmentation du nombre d'enfants qui sont recrutés dans les forces des groupes », a souligné le porte-parole. «Nous avons constaté que depuis 26 mars 121 enfants ont été observés dans une position de combattants ou associés à des parties au conflit», a-t-il ajouté.

Le fonctionnaire internationale a également appelé à faire cesser le recrutement d'enfants dans les forces et les groupes armés.  

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales