Ajaccio : «au lieu de tempérer la situation, le gouvernement enchérit sur la droite»

© Capture d'écran du compte de Twitter @MarionDub

Le gouvernement de François Hollande qui doit représenter le vote populaire dans la situation tendue en Corse, ne fait qu'aggraver les choses, a confié à RT l’analyste politique Cécile le Roux. La compétition avec les droites alimente l’islamophobie.

RT : Où en est le sentiment islamophobe en France et en Europe à l'heure actuelle ?

CECILE LE ROUX, analyste politique : Il est plus fort avec la politique menée par le président François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls. On peut voir le résultat dans ce qui s'est produit. Evidemment, c’est absolument affreux ce qui s’est produit à Ajaccio. Mais la réaction est si pleine de colère. C’est évident que cela a été alimenté par un sentiment islamophobe. C’est triste de l’observer dans le pays qui doit être un pionnier de l'élévation universelle des hommes, de la liberté et de l'égalité.

RT : Le Front national d’extrême droite, anti migratoire, a effectué une percée sans précédent durant les régionales dans toute la France, mais aussi en Corse. Voyez-vous une connexion entre ces succès électoraux et la violence récente ?

CECILE LE ROUX : Il peut y avoir une connexion. Les discours de droite sont vraiment très islamophobes. Mais ce qui est plus pénible, c’est la ligne officielle du gouvernement. C’est le gouvernement socialiste de François Hollande qui doit représenter le vote populaire et un équilibre dans cette situation très émotionnelle. Mais au lieu de ça, le gouvernement actuel semble être entré dans une compétition directe avec la droite. Il a déclaré l’état d’urgence, compréhensible pour les premiers jours, mais franchement incompréhensible après, quand il n’existe plus de besoin de perquisitions surprise au petit matin. 7 000 appartements ont été perquisitionnés d’une manière très violente. Cette réaction a visé à collecter des votes, il semble y avoir une compétition directe entre la méthode et les paroles.

RT : Nous avons vu un nombre croissant de manifestations anti-musulmanes et incidents racistes depuis les attentats de Paris. Où risque de mener cette violence ?

CECILE LE ROUX : De nombreux experts estiment que c’est vraiment le commencement de la fin de la vie normale pour les citoyens musulmans en France. Malheureusement, cela semble être une conséquence des attentats de Paris et des sentiments anti-musulmans qui viennent de partout. Ce qui s’est produit en Corse semble en être une directe manifestation. Les prédictions initiales jugeant que les choses s’aggraveront deviennent réalité. Les réactions face à l’islam et les musulmans en France s’aggravent de plus en plus. Cela pourrait être contrôlé par un gouvernement qui modère et dirige son peuple. Mais malheureusement, le gouvernement de François Hollande ne semble pas faire ça. Le gouvernement a décidé d’utiliser des termes tels que «nous sommes en guerre avec Daesh» et dans l’opinion générale française, cela signifie que nous sommes en guerre avec tous les musulmans.

En savoir plus : EN CONTINU : des manifestants forcent un barrage de police, la situation dégénère à Ajaccio (PHOTOS)

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales