L'ECHIQUIER MONDIAL : DUELS. Benjamin Netanyahou vs Hassan Rohani

Depuis le début de leurs carrières ces deux mastodontes du Moyen-Orient se livrent un bras de fer impitoyable. Menaces, accusations et insultes : leurs relations ne font que se dégrader, mettant leurs Etats au bord de la confrontation directe.

Juste avant sa prise de fonctions présidentielles, en 2013, Hassan Rohani qualifie Israël de «blessure» au sein du monde musulman. En réponse, depuis la tribune de l’ONU, Benjamin Netanyahou appelle la communauté internationale à ne pas faire confiance à Rohani qu’il qualifie de «loup déguisé en mouton». Cette antipathie personnelle laisse son empreinte sur les relations israélo-iraniennes. Farouche défenseur de la cause palestinienne, Rohani affiche son soutien au mouvement radical palestinien, le Hamas. Le Hezbollah libanais n’est pas oublié non plus et se voit promettre une aide généreuse dans sa lutte contre Israël.

Netanyahou considère les deux mouvements comme terroristes et mène une lutte impitoyable contre leurs membres en Palestine et au Liban voisin. Il fait lancer aussi des missiles sur les positions du Hezbollah en Syrie et promet de faire cesser l’activité des groupes chiites pro-iraniens en Irak. La tension entre les deux puissances régionales devient palpable et nos duellistes cherchent à s’assurer du soutien de leurs alliés. Alors que Rohani renforce ses liens avec la Turquie et le Qatar, Netanyahou forge une alliance anti-iranienne avec ses nouveaux partenaires du Golfe : les Emirats arabes unis et le Bahreïn. Impensable il y a quelques mois, cette coopération aurait été impossible sans les efforts de médiation des Etats-Unis qui font eux aussi tout leur possible pour isoler l’Iran sur la scène internationale. 

Alors d’où vient cette hostilité mutuelle dans les relations israélo-iraniennes ? Lequel des deux dirigeants a plus de chances de remporter ce duel ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer reçoit Thierry Coville, chercheur à l'IRIS et professeur à Novancia.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Liban : on prend les mêmes et on recommence

Cette émission contient des images distribuées selon la licenсe Creative Commons CC BY 2.0 et CC BY-SA 3.0.

Découvrir plus de programmes

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»