Lavrov : «Nous avons un intérêt commun à mettre en œuvre les accords de Minsk»

«Malgré toutes les nuances d’approche, nous avons un intérêt commun à mettre en œuvre les accords de Minsk du 12 février», a déclaré le ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov.

Le diplomate a souligné la nécessité de consolider les efforts d’observation du cessez-le-feu en vue d’assurer le retrait total des armes lourdes de la zone du conflit.

«J’ai demandé à  d’utiliser ses moyens d’influence sur les autorités de Kiev pour que le gouvernement ukrainien remplisse cette partie de l’accord dans son intégralité», a raconté Lavrov, avant d’ajouter que la réforme constitutionnelle et le statut spécial pour le Donbass prévus également par les accords ne doivent pas «rester lettre morte».

«Nous n’avons pas parlé des sanctions [avec John Kerry]», a dit le ministre, qui a continué en exprimant l'espoir que «les Etats Unis comprendront qu’ils ont besoin de contribuer à la mise en œuvre des accords de Minsk dans leur totalité, parce que seul le règlement politique peut mettre fin à ce conflit».

Au sujet de la proposition récente du Conseil de sécurité nationale d’Ukraine de déployer des forces de maintien de la paix de  et de l'UE dans les zones en conflit, Lavrov a rappelé que «l’accord de Minsk 2 ne prévoit aucune autre forme de présence internationale en Ukraine que la mission des observateurs de l’OSCE».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales