Quinze migrants africains accusés d’avoir jeté douze chrétiens à la mer après une rixe

Les migrants afriques Source: Reuters
Les migrants afriques

D’après les témoignages, douze chrétiens, des Nigérians et des Ghanéens, auraient été jetés à la mer après une querelle avec des migrants musulmans de nationalité malienne, sénégalaise et ivoirienne sur un bateau les transportant depuis la Libye.

Les accusés ont été arrêtés et interrogés jusque tard dans la nuit  du 15 avril juste après leur arrivée à Palerme en Sicile. «Au cours de la traversée, les Nigérians et les Ghanéens, en minorité, auraient été menacés d'être jetés à l'eau par une quinzaine de passagers», a rapporté la police italienne qui se basait sur les données des témoins et de trois survivants. 

Le motif de l’attaque des musulmans, «serait la profession de la foi chrétienne des victimes, tandis que leurs agresseurs étaient de confession musulmane. Les menaces se seraient ensuite concrétisées et douze personnes, toutes nigérianes et ghanéennes, auraient péri dans les eaux de la Méditerranée», a déclaré la police.

Ce n’est pas le premier drame qui s’est produit dans la mer Méditerranée. Giovanni Abbate, conseiller juridique de l'Organisation internationale des migrations (OIM), explique : «on sait que quand il y a 400 personnes à bord d'un bateau surchargé en pleine mer, il peut y avoir des tensions terribles, tout peut arriver».

Environ 400 migrants ont péri noyés dans le naufrage du 12 avril en Méditerranée, alors qu'ils tentaient de gagner l'Italie à partir de la Libye.

Selon les données du Haut-commissariat de l’ONU 900 migrants sont morts depuis le début de l’année et près de 11 000 réfugiés ont été sauvés par les garde-côtes italiens pendant les six jours derniers.

Tous ces drames n’ont pas découragé les autres migrants qui essaient d’atteindre les côtés de l’Italie depuis la Libye qui est plongée dans le chaos depuis l’intervention de l’OTAN emmenée par la France.

Pour Barack Obama et Matteo Renzi qui est en visite aux Etats-Unis, l'une des solutions aux drames migratoires en Méditerranée est la paix en Libye. La stabilisation du conflit est la clé de la résolution du problème migratoire. Selon eux, «quelques frappes» ne suffisent pas à rétablir la situation.

«La seule solution aujourd'hui est la paix et la stabilité des institutions», a déclaré Matteo Renzi lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche avec Barack Obama. Il a souligné que 91% de migrants arrivaient en Italie depuis l'Afrique en passant par la Libye. «Exactement comme il y a trois ans lorsque les gens venaient de Tunisie en l'absence de stabilité dans ce pays», a-t-il ajouté en soulignant la nécessité d'une coopération internationale.

De son côté, Barack Obama a souligné l’importance de la lutte contre Daesh sur une partie du territoire de la Libye contrôlée par les terroristes. «L'Etat islamique veut très clairement exploiter le chaos en Libye pour installer une partie de ses hommes là-bas», a dit le président américain.

Quatre pays de l’UE (France, Italie, Allemagne et Slovaquie) ont signé vendredi une déclaration pour réclamer une solution «commune et forte» au niveau européen pour faire face au fléau de naufragés sur les côtés de l’Italie. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales