Les Etats-Unis sont appelés à lutter contre «la guerre d’information» russe

Capitol Hill à WashingtonSource: Reuters
Capitol Hill à Washington

Le Comité des affaires étrangères de la Chambre a critiqué «la militarisation de l’information» de la Russie mercredi en appelant le gouvernement américain à investir plus dans la guerre médiatique partout dans le monde.

Le président du Comité Ed Royce a donné le ton à la discussion pendant la séance de mercredi en déclarant que «la machine russe de propagande travaille à grande vitesse pour saboter la stabilité démocratique dans le monde et inciter à la violence en Europe de l’Est» tandis que les médias américains sont «sans dessus dessous».

Les témoins de Royce appelés à témoigner étaient les critiques de la Russie Peter Pomerantsev, Helle Dale, et l’ex-journaliste de RT Liz Wahl. Cela a provoqué les critiques du républicain Dana Rohrabacher qui a dit qu’il aurait  aimé entendre «au moins une personne qui puisse donner une version différente de la question, histoire de comparer notre système au système russe, pour savoir où se trouve la vérité, et à quel point il est mauvais».

«La Russie fournit beaucoup d’efforts pour soutenir sa propre politique et tenter de convaincre d’autres populations plutôt que faire avancer les intérêts de la Russie. Je serais surpris si cela n’était pas le cas», a dit Rohrabacher. En soulignant qu’il était journaliste lui-même, Rohrabacher a averti contre le retour de la mentalité de la «guerre froide ». «Nous n’avons pas besoin d’une autre guerre froide. Nous n’avons pas besoin de cette attitude belliqueuse», a-t-il ajouté.

Peter Pomerantsev du Legatum Institute basé à Londres, n’était pas d’accord. «La Russie a lancé une guerre d’information contre l’Occident – et nous perdons», a-t-il dit au Comité.

Helle Dale de Heritage Foundation a qualifiés les contenus et commentaires de RT de «habile et bien produits», pour que  «les gens simples l’avalent tout cru». Dale a aussi faussement déclaré que RT avait un budget de «400 million de dollars  pour le seule bureau de Washington». Au taux de change actuel, le budget global de RT s’élève à 275 millions de dollars.

En savoir plus : Washington augmente son budget de contre-propagande et réfléchit à un soutien pour l’Ukraine

Le célèbre linguiste et intellectuel Noam Chomsky a expliqué les raisons de son approche apparemment contradictoire. «L’idée qu’il y ait un réseau qui puisse atteindre les gens et qui ne répète pas la propagande américaine, n’est pas tolérable» pour l’establishment américain, a dit Chomsky à RT.

«Si le Comité veut étudier la militarisation des médias, il lui suffit de jeter un coup d’œil sur les couvertures des journaux qu’ils reçoivent chaque jour», a-t-il déclaré. «Si on regarde le conflit en Ukraine, on peut trouver un grand nombre de problèmes des deux côtés, mais la façon dont ils l’interprètent ici est la façon dont tout le monde doit traiter le sujet. Et si quelqu’un les contredit, alors ils ont faux sur toute la ligne».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales