L’Iran propose un plan de paix pour le Yémen

Mohammad Javad Zarif Source: Reuters
Mohammad Javad Zarif

Le ministre des affaires étrangères iranien, Mohammed Javad Zarif, a proposé un plan de paix en quatre points pour aider le Yémen à sortir du conflit qui déchire actuellement le pays.

Lors de sa visite officielle à , mardi 15 avril, le ministre des affaires étrangères de la République islamique a annoncé les points clés du plan de paix, qui comporte la mise en place d’un cessez-le-feu, l’envoi d’une aide humanitaire, le lancement d’un dialogue intra-yéménite, et l’établissement d’un base gouvernementale réunissant toutes les factions du conflits.

M. Zarif a insisté que ces quatre points doivent aider le  à sortir du conflit sans l’intervention de puissances étrangères, et a de ce fait appelé le régime d’Al Saoud de mettre un terme à sa campagne militaire contre le Yémen.

« Toutes les opérations terrestres et militaires doivent cesser. Ce problème doit être résolu par les Yéménites… L’Iran et l’Arabie Saoudite doivent discuter, mais nos discussions ne doivent pas porter sur la détermination du futur du Yémen », a déclaré le M. Zarif.

En revanche, Riyad a déjà rejeté les appels précédents de Téhéran de stopper les frappes aériennes conduites depuis le 26 mars contre la capitale yéménite, déclarant que  ne devrait pas interférer dans le conflit, a rapporté Al Jazeera.

Dans le même temps le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le projet de résolution qui prévoit un embargo sur les livraisons d’armes à destination des rebelles chiites Houthis. La résolution préparée par la Jordanie, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne interdit aux dirigeants rebelles de voyager à l’étranger, ainsi qu’un gel de leurs avoirs bancaires et enfin, un embargo sur les livraisons d’armes à «tous ceux qui agissent au nom de ses personnes ou sur leurs ordres au Yémen». 

Le 4 avril dernier la  avait présenté un projet de résolution au Conseil de sécurité. Moscou a appellé à faire une trêve dans les frappes aériennes contre le Yémen et à faire cesser la violence contre les civils à des fins humanitaires, mais son  projet de résolution a été rejeté.

Depuis le 26 mars, l’Arabie Saoudite, supportée par ses plus proches alliés – les Etats-Unis et la France -  a engagé contre le Yémen des attaques militaires, sans mandat d’autorisation du Conseil de Sécurité de , afin de restaurer le régime d’Abdrabbuh Mansour Hadi supporté par Riyad.

Depuis la fuite du pouvoir de Hadi, le Yémen est devenu le théâtre d’un conflit armé, opposant chiites et sunnites, qui aurait déjà fait environ 2 600 victimes. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales