Procureur séquestré à Istanbul : l’activiste a été abattu, le magistrat est mort (VIDEO)

Un procureur turc a été séquestré dans l'enceinte d'un tribunal par un activiste armé agissant au nom d'un groupe d’extrême gauche. Après des négociations tenues secrètes et de brefs échanges de tirs, le militant et le procureur ont péri.

L'assaillant, qui dit agir pour le compte d’un mouvement marxiste-léniniste connu sous le nom de «Front révolutionnaire de libération du peuple», a publié sur Twitter des photos de lui pointant une arme sur la tempe du procureur.

Le magistrat était en charge de l’enquête sur la mort de Berkin Elvan à l’âge de 15 ans en mars dernier après neuf mois de coma. Elvan avait été hospitalisé en 2013 après avoir été asphyxié par un nébuliseur à gaz utilisé pour réprimer une manifestation du mouvement de la place Taksim auquel il participait.

Sur son site web, le groupe radical a appelé le  accusé du meurtre de l'adolescent à «avouer» en direct à la télévision. Ils demandent également que les officiers impliqués dans cette affaire se présentent devant «le tribunal du peuple», et que le gouvernement cesse immédiatement les poursuites contre les manifestants sortis dans les rues à l’occasion de la mort d’Elvan.

L’activiste a promis de tuer l’otage si les exigences du groupe ne sont pas satisfaites.

Les policiers sont arrives sur les lieux, une opération spéciale a été conduite à l’intérieur du bâtiment.  Le gouvernement turc a décrété un embargo médiatique au sujet de l'opération. 

Selon l’agence turque Anadolu, deux tirs se sont fait entendre lorsque des officiers de police ont essayé d’entrer dans le bureau du procureur séquestré, les informations sur d’éventuelles  ne sont pas encore disponibles. Plus tard dans la journée, une explosion a été entendue dans le bâtiment, des témoins disent avoir entendu d'autres tirs. Les autorités turques auraient d'abord tenté de négocier avec l'assaillant.

Le père de l’adolescent décédé a appelé le groupe d'extrême gauche à libérer le magistrat. «Mon fils est mort, le procureur doit être relâché», a dit Sami Elvan selon les médias turcs.

Le Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP/C) a un certain nombre d’assassinats politiques et d’attentats suicides à son actif depuis sa fondation en 1978. Il est considéré comme une organisation terroriste en , aux Etats-Unis et dans l’Union Européenne.

Capture d'écran, www.ntv.com.tr
Capture d'écran, www.ntv.com.tr

En savoir plus : la police a dispersé une manifestation en soutien aux preneurs d'otages à Istanbul (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales