Attentat de Tunis : le chef de la cellule responsable de l'attaque interpellé

La police tunisienne
La police tunisienne

Comme a déclaré Rafik Chelli, secrétaire d’Etat chargé des affaires sécuritaires en Tunisie, le chef de la cellule responsable de l’attaque du musée du Bardo a été interpellé.

Dans un entretien accordé au journal Al Maghreb, Rafik Chelli a affirmé avoir capturé le chef de cette cellule «composée de 16 membres terroristes, dont certains d’entre eux sont revenus récemment de ». Deux éléments de cette cellule ont été abattus lors de l’assaut lancé au moment de la prise d'otages du musée du Bardo. 

A la suite de l'attaque du musée du Bardo contre des touristes étrangers, le Premier ministre tunisien a décidé de limoger lundi six commandants de la police nationale. Parmi eux, le chef de la police de la ville et celui de la sécurité du musée du Bardo.

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a personnellement admis des «défaillances» dans le dispositif de sécurité en place au moment de l’attaque menée par les deux terroristes.

Cette prise d’otage s’est produite le 18 mars alors que deux hommes armés sont entrés dans le musée et ont abattu 20 touristes étrangers et deux tunisiens. Dans un message audio,  avait par la suite revendiqué l’attentat.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales