Libye : au moins sept militaires tués lors d’un attentat suicide de Daesh

Le drapeau de Daesh Source: RIA NOVOSTI
Le drapeau de Daesh

Un attentat suicide à la voiture piégée contre un groupe de militaires a été perpétré le 24 mars à Benghazi, à l’est de Libye. L’attentat a fait sept morts et 11 blessés, la responsabilité a été prise par la branche libyenne de Daesh.

Une voiture chargée d'explosifs a attaqué un point de contrôle de l'armée lybienne dans le quartier de Lithi où, d’après les informations des militaires, se cachaient des djihadistes.  a revendiqué la responsabilité de l’attaque sur Twitter.

Les forces hostiles au président yéménite se sont emparées ce ce jour de la base aérienne d'Al-Anad, selon une source militaire. Située dans le sud, cette base est la plus importante du pays, dans le sud. Les troupes rebelles se rapprochent ainsi davantage d'Aden, où est retranché le chef de l'Etat.

L’attentat a eu lieu le jour où  a émis une série de propositions pour sortir le pays d’une grave crise politique et humanitaire. Une des résolutions demande «la formation d'un Conseil présidentiel dirigé par des personnalités indépendantes, un gouvernement d'union nationale et un Parlement représentant tous les Libyens».

Le gouvernement reconnu par la communauté internationale siège à Tobrouk, une autre ville de l’est du pays. Le gouvernement, depuis le 20 mars, mène une offensive pour «libérer» Tripoli qui est actuellement contrôlée par Fajr Libya, une coalition de milices qui s’est emparée de la capitale en août et y a installé ses propres parlement et gouvernement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales