La RPD annonce la mort due à des «maladies chroniques» d'un détenu britannique accusé de mercenariat

La RPD annonce la mort «de maladie et de stress» d'un détenu britannique, accusé de mercenariat
Suivez RT France surTelegram

Selon des représentantes de la République populaire de Donetsk, un Britannique accusé de mercenariat en détention depuis avril, est décédé en raison de problèmes de santé. Une ONG avait affirmé qu'il n'était pas combattant mais humanitaire.

La défenseure des droits de la République populaire de Donetsk (RPD), Daria Morozova, a déclaré ce 15 juillet selon l'agence RIA Novosti que le ressortissant britannique Paul Urey, détenu en RPD, était décédé le 10 juillet «de maladie et de stress». Selon Daria Morozova, Paul Urey est un «militaire professionnel» ayant combattu en Afghanistan, en Irak, et en Libye, qui a mené des opérations militaires, recruté et entraîné des mercenaires pour le compte de l'armée ukrainienne. De même source, Paul Urey aurait été capturé en avril alors qu'il tentait de passer un checkpoint contrôlé par les forces de la RPD.

Daria Morozova a également affirmé que la RPD avait fourni à Urey une assistance médicale appropriée et que le défunt souffrait de diabète, de problèmes rénaux, respiratoires et cardiaques, ainsi que de détresse psychologique.

Ce 15 juillet également, la porte-parole du parquet général de RPD Vitalia Tcherniavskaïa a déclaré que «selon les données préliminaires», la mort de Paul Urey avait été causée «par un certain nombre de maladies chroniques dont il souffrait».

Mercenaire ou humanitaire ?

Du côté du Royaume-Uni, la version sur les activités de Paul Urey en Ukraine est tout autre : selon l'AFP, une organisation à but non lucratif ayant son siège au Royaume-Uni, Presidium Network, avait annoncé le 29 avril que deux travailleurs humanitaires qu'elle connaissait, Paul Urey et Dylan Healy, avaient été capturés par l'armée russe (alliée de la RPD) dans le sud de l'Ukraine, alors qu'ils cherchaient à évacuer une femme et deux enfants. 

Originaire de Manchester et Warrington dans le Nord de l'Angleterre, Paul Urey est présenté par Presidium Network comme un père de famille qui n'a pas fait l'armée mais a passé huit ans en Afghanistan en tant qu'entrepreneur.

Par ailleurs, la mère de Paul Urey avait déclaré fin avril que son fils était en mission humanitaire, qu'il souffrait de diabète et avait besoin d'insuline.

Ce 15 juillet, la Légion internationale de défense de l'Ukraine, qui regroupe les combattants volontaires étrangers, a également affirmé que Paul Urey était un «employé d'une organisation humanitaire», rapporte l'agence Interfax-Ukraine.

«La Russie doit en porter l'entière responsabilité», avertit Londres

Ce même 15 juillet, la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss s'est dit «choquée par les informations faisant état de la mort du travailleur humanitaire britannique Paul Urey». «La Russie doit en porter l'entière responsabilité», a-t-elle ajouté dans un communiqué, tandis que son ministère a annoncé la convocation de l'ambassadeur russe à Londres Andrei Kelin.

La RPD fait partie, avec la République populaire de Lougansk (RPL), des deux républiques autoproclamées du Donbass dont Kiev ne reconnaît pas l'indépendance. Le Donbass fait l'objet de bombardements récurrents de la part des forces ukrainiennes depuis 2014, année durant laquelle les autorités de ces deux territoires avaient annoncé une sécession avec l'Ukraine, dans la foulée du coup d'Etat du Maïdan. La Russie a lancé fin février 2022 son opération militaire en Ukraine en invoquant la nécessité de venir en aide aux populations du Donbass, et après avoir reconnu l'indépendance de la RPD et de la RPL.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix